NOUVELLES
19/06/2015 11:33 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Nucléaire iranien : la Russie confiante sur les chances d'un accord

La négociation d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances sur le nucléaire iranien progresse de façon satisfaisante en vue de la date-limite du 30 juin, a estimé vendredi à Vienne Sergueï Riabkov, le négociateur en chef russe.

Le nombre des points restant à régler se compte "sur les doigts d'une main", et les "points compliqués (...) sont moins nombreux qu'il y a une semaine", a-t-il ajouté dans un entretien avec l'agence de presse Ria-Novosti.

La République islamique et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sont engagés depuis 20 mois dans d'intenses tractations. L'accord final auquel ils espèrent aboutir d'ici au 30 juin doit garantir le caractère pacifique du programme nucléaire de l'Iran, en échange d'une levée des sanctions internationales qui affectent l'économie de ce pays.

Les experts des deux parties sont réunis depuis début juin dans la capitale autrichienne, régulièrement épaulés par les directeurs politiques de chaque diplomatie.

Ils devraient être rejoints dans les derniers jours du mois par les ministres des Affaires étrangères - même si le choix de Vienne pour ce dernier acte n'est pas pour l'heure confirmé.

Sergueï Riabkov s'était dit il y a une semaine "inquiet", et jugeait que la négociation était "en train de ralentir".

A Saint-Pétersbourg, le président russe Vladimir Poutine a lui aussi rapidement évoqué le sujet vendredi, pour se dire persuadé que les négociations "aboutiront bientôt". Mais selon lui, "le plus important est qu'après la signature des accords, leur mise en oeuvre commence dans les six mois".

bur-cs/phs/bds