NOUVELLES
19/06/2015 07:16 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Le salon du Bourget ouvre ses portes au public...et aux vocations

Des dizaines de milliers de personnes ont afflué vendredi au salon aéronautique du Bourget, qui ouvrait ses portes au public, pour admirer les démonstrations en vol d'avions de chasse ou de collection et peut-être choisir un métier dans une industrie qui recrute à tour de bras.

Les amateurs d'aviation et d'espace sont attendus en masse au Bourget, les organisateurs tablant sur 180.000 visiteurs "grand public" jusqu'à dimanche, soit un peu plus que les 176.000 recensés lors de l'édition de 2013. Un total de 320.000 visiteurs est prévu sur la semaine, en comptant les professionnels présents depuis lundi.

Le programme des démonstrations en vol a été étoffé, dont des numéros de voltige aérienne et trois chasseurs datant de la seconde guerre mondiale, les Warhawk et Mustang américains et le Yak 3 russe.

Les gros-porteurs d'Airbus, l'A350 et l'A380, et l'avion de transport militaire A400M seront de la parade, avec le Rafale de Dassault Aviation et le JF17 pakistanais rendu célèbre par l'un de ses pilotes sosie du personnage incarné par l'acteur américain Tom Cruise dans le film "Top Gun".

Cette opération organisée par le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) vise à attirer les futurs diplômés vers les métiers de la filière, dont ceux de la production, les carnets de commandes des avionneurs étant remplis pour 7 à 8 ans.

Les industriels, qui doivent augmenter leurs cadences de livraison, sont confrontés en France à une pénurie de jeunes ouvriers qualifiés. Quelque 8.000 recrutements sont prévus cette années, alors que "pratiquement 2.000 postes" ne sont toujours pas pourvus, selon Marwan Lahoud, président du Gifas.

Jeudi, la partie professionnelle du salon du Bourget s'est achevée par une victoire aux points de Boeing, avec 145 commandes fermes pour 18,6 milliards de dollars, devant Airbus (124 appareils, 16,3 milliards de dollars).

Au tableau des commandes totales (options et intentions d'achat incluses), l'européen (421 appareils, 57 milliards de dollars) termine devant Boeing (331 avions, 50,2 milliards de dollars).

gbh/fka/ros

AIRBUS GROUP

DASSAULT AVIATION

BOEING

EMBRAER

BOMBARDIER