NOUVELLES
19/06/2015 18:23 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Le pont Champlain sera terminé en 2018 et coûtera 4,2 milliards $

MONTRÉAL - La construction du nouveau pont Champlain coûtera finalement 4,2 milliards $, un chiffre annoncé lors de la pelletée de terre symbolique du projet, lancée vendredi sur le méga-chantier.Ce montant est inférieur aux estimations initiales du gouvernement fédéral, qui oscillaient entre 3 et 5 milliards $, s'est félicité le ministre de l'Infrastructure, Denis Lebel, présent pour l'événement, sur le chantier en bordure du fleuve.Les automobilistes pourront circuler sur le nouveau pont Champlain dès le 1er décembre 2018, soit un an plus tôt que prévu, s'ils sont disposés à assumer le péage dont le coût demeure encore inconnu à ce jour.Toutes les composantes du projet seront terminées en octobre 2019, ce qui inclut le pont de l'Île-des-Soeurs et la réfection d'une partie de l'autoroute 15 qui sera notamment élargie, passant de quatre à six voies.Le contrat a ainsi été finalisé entre le fédéral et le consortium Groupe Signature sur le Saint-Laurent, et son coût est de 3,9 milliards $, ce qui inclut l'entretien du pont pour 30 ans, jusqu'en 2049. Et le fait de réaliser le projet en partenariat public-privé a permis d'économiser de l'argent, soutient M. Lebel.«Notre gouvernement a économisé 33,7 pour cent sur le coût du projet en optant pour le mode P3 par rapport au mode traditionnel», a ainsi précisé le ministre.La différence entre 3,9 milliards $ et 4,2 milliards $ représente les coûts liés à la planification et au développement du projet et à l'acquisition de propriétés pour le réaliser.Ces montants n'incluent toutefois pas les fonds servant à solidifier le pont actuel.Le consortium est dirigé par l'entreprise SNC-Lavalin, malgré le fait que cette dernière est présentement poursuivie au criminel pour corruption et fraude.Le ministre Lebel a déclaré que le montant du droit de passage sur le pont n'était pas encore déterminé, mais qu'il serait «concurrentiel» par rapport aux péages en vigueur dans la région de Montréal. Par exemple, celui de l'autoroute 25 est de 3,16 $ par passage aux heures de pointe avec utilisation du transpondeur.«Pour l'instant, il n'y a pas encore de décision de prise», a-t-il répondu, précisant que les péages de l'autoroute 25 et de l'autoroute 30 n'avaient été annoncés que quelques mois avant leur ouverture.M. Lebel a aussi précisé que c'est le partenaire privé Signature Saint-Laurent qui assumera les dépassements de coûts, s'il y en a. «Le contrat est ferme» a-t-il insisté. Le consortium devra de plus payer des pénalités si des délais surviennent dans la construction, ou s'il enfreint des normes environnementales. Pour les retards de livraison du pont, la pénalité sera de 100 000 $ par jour et après une semaine de retard, le coût sera de 400 000 $ par jour.Il a été précisé lors de l'annonce que le corridor central du futur pont qui reliera Montréal à la rive sud, réservé au transport collectif, sera conçu sous forme hybride afin d'accueillir des autobus et potentiellement un train léger sur rail.Malgré la pelletée de terre officielle de vendredi pour les photos, les travaux ont réellement débuté mardi: les citoyens pourront voir au cours de l'été la construction des jetées temporaires qui faciliteront l'installation de la future structure.Le contrat complet doit être bientôt disponible sur le site du gouvernement fédéral.Selon le gouvernement du Québec, le pont Champlain est le plus achalandé au Canada avec le passage de 60 millions de véhicules par année et de plus de 16 600 camions par jour.