NOUVELLES
19/06/2015 11:12 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Le flux de migrants va continuer, selon Frontex

Les passeurs en Libye se savent hors d'atteinte et le flux de migrants arrivant sur les côtes italiennes va donc continuer, a affirmé à l'AFP la porte-parole de Frontex, l'agence européenne qui gère l'opération Triton en Méditerranée.

Les passeurs en Libye, à l'origine de l'essentiel de ce flux de migrants débarquant en Italie, "organisent ces départs en sachant qu'ils ne seront pas arrêtés, donc je pense qu'aussi longtemps que cette situation en Libye perdure, le flux va continuer", a déclaré jeudi Izabella Cooper, depuis le navire de commandement de la marine belge, le Godetia.

Le navire belge a effectué une patrouille dans la journée avant de regagner dans la soirée le port d'Augusta en Sicile. Depuis la mi-mai, le Godetia participe à l'opération Triton visant à secourir des réfugiés en Méditerranée, en coordination avec les gardes-côtes italiens.

Le Godetia a déjà procédé au sauvetage de plusieurs centaines de migrants, dont 213 le 9 juin.

"Quelque 54.000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année", a rappelé Mme Cooper, soulignant que les moyens de Frontex avaient été renforcés en Méditerranée.

Six navires patrouilleurs de haute mer, quatre avions, deux hélicoptères et une douzaine de petits patrouilleurs participent désormais à cette opération lancée au début de l'année.

Interrogé sur l'éventuelle infiltration de jihadistes parmi les migrants arrivant en Italie, Mme Cooper a assuré que Frontex n'avait aucune preuve que des "terroristes soient cachés parmi les migrants". Mais, "bien entendu, cela reste un risque et nous prenons toutes les précautions nécessaires", a-t-elle ajouté.

En 2014, l'Italie avait vu débarquer 170.000 migrants, pour la plupart entre juin et septembre.

bur-ob/fcc/abk