NOUVELLES
19/06/2015 13:44 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

L'ex-entraîneur Graham James plaide coupable à de nouvelles accusations

SWIFT CURRENT, Sask. - L'ex-entraîneur de hockey junior Graham James, déjà reconnu coupable de pédophilie, a plaidé coupable à de nouvelles accusations à caractère sexuel concernant un de ses anciens joueurs.Graham James a enregistré son plaidoyer par le biais d'une vidéoconférence depuis une prison du Québec, vendredi, en Saskatchewan.La Couronne et la défense ont présenté une proposition commune demandant l'ajout de deux années à la peine de cinq ans qu'il a presque terminé de purger.Le procureur Glen Herman a dit au juge que James, qui était l'entraîneur des Broncos de Swift Current dans la Ligue de l'Ouest, s'était efforcé de renforcer la confiance de la victime et l'avait préparée à subir des abus.Me Herman a indiqué que les contacts sexuels avaient commencé alors qu'ils étaient tous les deux habillés et avaient progressé jusqu'à ce que la victime soit nue. Le procureur a précisé que les rencontres survenaient deux fois par semaine.Le procureur a ajouté que James avait admis à la victime qu'il était homosexuel. Il a dit au joueur que le fait de participer aux attouchements ne ferait pas de lui un homosexuel et a avancé qu'il ne ferait «qu'aider un ami».Le joueur était âgé de 18 ans, et Me Herman a déclaré «qu'il sentait qu'il n'avait pas le choix de participer à ces activités» parce que James pouvait «détruire» sa carrière de hockeyeur.Il s'agit de la troisième fois que Graham James fait face à des accusations liées à des joueurs dont il a été l'entraîneur.Deux de ces joueurs, Todd Holt et Sheldon Kennedy, se trouvaient dans la salle d'audience à Swift Current, vendredi, pour offrir leur appui à la plus récente victime, dont l'identité est frappée d'un interdit de publication.Les nouvelles accusations ont été portées le mois dernier, tandis que la Gendarmerie royale du Canada a lancé son enquête après avoir reçu une plainte en septembre 2013.M. Holt, qui s'est adressé aux médias en se rendant à la Cour, s'est rappelé à quel point il avait été important pour lui d'avoir le soutien de sa famille.«Lorsque je leur ai annoncé que j'avais l'intention d'aller de l'avant avec les accusations, ils m'ont beaucoup soutenu, a-t-il dit. Il n'y a pas eu de gros problèmes et je suis très heureux de l'avoir fait aujourd'hui.»James a purgé une peine de trois ans et demi dans une prison fédérale après avoir plaidé coupable à des accusations d'agression sexuelle, en 1997, envers Kennedy et deux autres joueurs. Kennedy évoluait pour les Broncos à l'époque des agressions et a par la suite joué dans la Ligue nationale de hockey.James a demandé et obtenu un pardon pour ces accusations en 2007, mais il est revenu en Cour quelques années plus tard lorsque Holt et son cousin, l'ancien joueur vedette des Flames de Calgary Theoren Fleury, ont fait part de nouvelles allégations.James a plaidé coupable et a initialement été condamné à deux ans de prison en 2012. Une Cour d'appel a augmenté la peine à cinq ans, et même s'il est admissible à la libération conditionnelle totale, James n'en a jamais fait la demande.