NOUVELLES
19/06/2015 04:41 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Grèce: "être prêts au pire", prévient le ministre britannique des Finances

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a prévenu vendredi qu'il fallait désormais "être prêts au pire" face au risque de défaut de paiement de la Grèce.

"Nous espérons le meilleur mais devons maintenant être prêts au pire", a déclaré M. Osborne avant une réunion à Luxembourg des ministres de l'Economie et des Finances de l'Union européenne, selon des propos transmis par son équipe.

"Il est minuit moins une dans la crise grecque, et nous appelons le gouvernement de la Grèce à accepter un accord avant qu'il ne soit trop tard", a-t-il souligné.

Membre de l'Union européenne, le Royaume-Uni ne fait pas partie de la zone euro, mais le pays, et particulièrement le centre financier de la City de Londres, pourraient être affectés par les retombées d'un éventuel départ de la Grèce de l'euro.

"Au Royaume-Uni, nous avons pris des mesures pour renforcer notre sécurité économique, de manière à pouvoir gérer des risques venus de l'étranger comme celui-ci. Nous devons avancer et boucler ce plan", a ajouté M. Osborne, sans préciser quelles mesures avaient été mises en place.

Une réunion des ministres des Finances de la zone euro consacrée à la crise grecque s'est terminée jeudi sans accord ni décision et un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro a été convoqué en urgence pour lundi soir.

La Grèce doit rembourser quelque 1,5 milliard d'euros au Fonds monétaire international le 30 juin. Or, les caisses de l'Etat grec sont vides, ce qui rend impératif le versement des 7,2 milliards d'euros promis par ses créanciers et en suspens depuis l'été dernier.

La Grèce et ses bailleurs de fonds (FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne) sont certes d'accord sur l'ampleur de l'effort budgétaire à faire du côté d'Athènes dans les années qui viennent mais se disputent sur les moyens d'y parvenir. Un des principaux points d'achoppement est la question des retraites.

pn/oaa/jh