NOUVELLES
19/06/2015 04:34 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Grèce: échec des discussions sur la dette, réunion de la BCE vendredi

LUXEMBOURG - Le contentieux sur la dette du gouvernement de la Grèce demeure entier.En effet, la réunion des représentants de la zone euro consacrée à la situation économique grecque a pris fin jeudi soir au Luxembourg par un échec, après un peu moins d'une heure et demi de discussions. Aucun accord n'a été signé et aucune décision n'a été prise pour la suite des choses.Néanmoins, le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) tiendra ce vendredi une conférence téléphonique à propos de la hausse des liquidités d'urgence pour les banques grecques. Mercredi, la BCE les avait déjà relevé de 1,1 milliard d'euros (1,52 milliard $ CAN). Le plafond que les banques grecques peuvent retirer auprès de leur banque centrale a donc été établi 84,1 milliards d'euros (116 milliards $ CAN).Une rencontre des leaders des 19 membres de l'eurozone a été convoquée pour lundi. L'échec de la réunion de jeudi rapproche un peu plus la Grèce d'un défaut de paiement à la fin du mois de juin. Malgré tout, le premier ministre de la Grèce, Alexis Tsipras, demeure optimiste. À son avis, la rencontre de jeudi a été positive dans le processus global de réglement.Le plan de sauvetage grec, d'une valeur de 240 milliards d'euros (331 milliards $ CAN), viendra à échéance le 30 juin, la date à laquelle le pays se retrouverait en état de cessation de paiement, ce qui pourrait forcer la Grèce à quitter la zone euro.Ses créanciers européens, dont des pays de l'Union européenne (UE), la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (FMI), veulent s'assurer que la Grèce adopte des réformes économiques avant de lui verser une somme qui équivaut à 10 milliards $ CAN qui reste de son plan de sauvetage.