NOUVELLES
19/06/2015 09:24 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

GP d'Autriche - Webber: les pilotes de F1 "s'ennuient"

"La Formule 1 est devenue trop artificielle et prévisible" et les pilotes "s'ennuient", selon Mark Webber, ex-pilote Red Bull, pour qui la F1 a besoin d'une refonte radicale.

En prélude au Grand Prix d'Autriche prévu dimanche sur le Red Bull Ring, et pour faire aussi la promotion de sa biographie ("Aussie Grit") sortie cette semaine, l'Australien a donné son avis, dans une interview vidéo diffusée par Red Bull avant le GP d'Autriche, sur le sport dont il a été l'un des acteurs pendant plus de dix ans (2002-2013).

"La Formule 1 n'est pas en grande forme. Nous sommes déçus. Nous en parlons, entre nous. Les voitures, les temps au tour, tout cela n'est pas stimulant pour les pilotes et ça se voit. Les fans peuvent le voir", affirme Webber, 38 ans. Il est désormais pilote d'endurance, chez Porsche, et a terminé 2e des 24 Heures du Mans, dimanche.

Pour Webber, les pilotes devraient à nouveau considérés comme des gladiateurs alors que les F1 modernes, selon lui, semblent plus faciles à piloter. Cette idée est contestée par le double champion du monde Lewis Hamilton, qui pilote pour Mercedes.

Toujours selon Webber, les gens "veulent voir leurs héros réaliser des exploits qui semblent hors de portée. Nous devons allumer la télé, ou nous rendre sur la piste, et voir quelque chose d'incroyable. C'est ce qui se passe quand on regarde le MotoGP. On se dit: comment est-ce qu'ils font? C'est comme quand ils regardent Messi ou Ronaldo".

L'Australien, qui a remporté 9 GP de F1, a également minimisé la plupart des récentes suggestions avancées pour améliorer le spectacle: "Ils sont en train de tourner autour du pot, ils veulent rendre les voitures cinq ou six secondes plus rapides au tour. Il faut que ce soit en course, pas en qualifications. Mais ce n'est pas assez. Il faut que les voitures soient beaucoup plus rapides que ça. Il faut faire de gros changements".

L'Association des pilotes de Grand Prix (GPDA) a commandé à la société française Répucom un sondage sur l'avenir de la F1 qui a suscité, en mai-juin, 200.000 réponses de fans dans 190 pays. Les principaux résultats seront annoncés début juillet, lors du GP de Grande-Bretagne à Silverstone.

dlo/gv