NOUVELLES
19/06/2015 08:35 EDT | Actualisé 19/06/2015 09:11 EDT

Dylann Roof serait passé aux aveux

Radio-Canada

L'auteur présumé de la tuerie survenue dans une église fréquentée par des Afro-Américains à Charleston, en Caroline du Sud, aurait admis être l'auteur de l'attaque, selon le réseau de télévision américain CNN.

Dylan Roof, 21 ans, comparaîtra par vidéoconférence en début d'après-midi. Accusé des meurtres de neuf personnes dans une église historique de Charleston, Roof tentera d'obtenir une remise en liberté en attendant son procès.

Roof aurait tué six femmes et trois hommes, âgés de 26 à 87 ans, au cours d'une soirée d'étude de la Bible, mercredi soir, à l'église Emanuel African Methodist Episcopal.

Citant un représentant des forces de l'ordre, CNN soutient que Dylann Roof souhaitait ainsi provoquer de nouveaux affrontements raciaux aux États-Unis. Ces aveux correspondent avec les propos tenus par un ami d'enfance de Roof, Joey Meek, avec lequel il venait de renouer.

Au cours d'une soirée bien arrosée, Roof aurait confié à M. Meek que les « Noirs sont en train de prendre le contrôle du monde » et que « quelqu'un va devoir s'en occuper pour la race blanche ». Dylan Roof apparaît d'ailleurs sur la photo de son compte Facebook vêtu d'un blouson où figurent les drapeaux de l'Afrique du Sud, sous le régime de l'apartheid, et de l'ancienne Rhodésie, devenue le Zimbabwe. Ces deux régimes sont admirés par les suprémacistes blancs américains.

Le jeune homme s'est attaqué à l'église historique Emanuel African Methodist Episcopal, liée à la lutte des Afro-Américains pour l'obtention des droits civiques. Une enquête pour crime haineux a d'ailleurs été instituée par le département américain de la Justice. Une telle enquête implique la division des Droits civiques du département de la Justice et le FBI. Cette enquête sera menée « parallèlement et en coordination avec celle de l'État de Caroline du Sud ».

La peine de mort réclamée

La gouverneure de la Caroline du Sud, Nikki Haley, préférerait que Roof soit jugé selon des accusations de l'État plutôt que selon des accusatons fédérales pour que le procureur puisse réclamer la peine de mort.

Mme Haley a déclaré au réseau NBC qu'elle voulait « absolument » que Dylann Roof écope de la peine de mort.

Des soirées de prières ont eu lieu partout aux États-Unis, notamment à Charleston où des amis des victimes ont parlé de pardon pour l'auteur du massacre.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST