NOUVELLES
19/06/2015 05:20 EDT | Actualisé 19/06/2015 05:20 EDT

Quand la distraction dicte votre conduite

Shutterstock / Minerva Studio

Tout le monde le sait : depuis 2008, il est interdit, au Québec, de tenir en main son téléphone cellulaire lorsque l'on conduit. On a d’ailleurs récemment augmenté les amendes et les points d'inaptitude, les contrevenants se voyant désormais imposer quatre points et 100$ d'amende.

La loi est facile à comprendre, tenir en main un appareil de communication est interdit quand on est au volant, voilà tout. Plus de 66 500 personnes l’ont appris à leurs dépens au cours de la dernière année. Mais la loi n’est peut-être pas aussi simple puisque la distraction au volant peut être occasionnée par beaucoup plus que seulement le cellulaire.

Précisons la chose tout de suite par contre : avec le cellulaire, point de pardon. Il est formellement interdit de l’avoir en main pour parler, texter ou pour tout autre usage. L’utilisation n’est cependant pas limitée au moment où la voiture est en mouvement. Ainsi, il est formellement interdit de mettre à profit le temps d’attente aux feux rouges pour lire vos courriels, ou le dernier texto.

On ne peut pas non plus s’immobiliser en bordure d’une autoroute pour répondre au téléphone. De plus en plus de haltes routières spécifiques voient le jour partout au pays, justement pour permettre des arrêts sécuritaires.

Bien entendu, texter au volant est strictement interdit. Selon des données de la SAAQ, texter en conduisant augmente le risque d'accident parce que le conducteur quitte la route des yeux de quatre à six secondes. À une vitesse de 90 km/h, c'est comme traverser un terrain de football les yeux fermés. Personne n’a envie de prendre ce risque.

Et les autres interdits

Le cellulaire, on le sait maintenant, est rigoureusement contrôlé. La loi prévoit aussi que tout appareil avec écran est interdit lorsqu’on est en mouvement. Ce qui signifie que votre défense auprès du policier comme quoi votre iPad vous sert de GPS n’a aucune valeur. Petit détail, techniquement les Google Glasses entrent dans cette catégorie et ne peuvent donc pas être portés en conduisant.

Parlant de GPS, il est possible d’utiliser celui de son appareil mobile si ce dernier est fixé au pare-brise ou au tableau de bord. Il est également autorisé de toucher l’appareil pour modifier la destination. Cependant, selon la loi, si l’on touche notre appareil pour modifier une chanson ou faire autre chose qui n’a rien à voir avec la conduite, c’est passible d’une amende. Il peut donc être sage de prévoir notre itinéraire afin de ne jamais toucher au cellulaire pendant la conduite.

Quant aux autres éléments dont on ne peut se servir, ils sont plutôt rares. Du moins aux termes précis de la loi. Par exemple, oui il est théoriquement permis de manger, de se maquiller ou de lire son journal en conduisant. Car dans la loi, rien n’interdit systématiquement ces usages.

Même chose pour les désormais populaires montres intelligentes, qui sont en contact direct avec votre cellulaire. Vous pouvez y lire vos messages, ou répondre au téléphone, mais leur usage n’est pour le moment pas contrôlé. Un comité gouvernemental se chargera d’étudier la question sous peu.

Mais, car il y a un mais, ce n’est pas parce que la loi ne cite pas expressément ces objets qu’ils sont permis. Les policiers peuvent en effet vous intercepter et vous donner une contravention en se basant sur l’article 327 du Code de la sécurité routière qui affirme « que toute vitesse ou action susceptible de mettre en péril la vie ou la sécurité des personnes est prohibée ».

Alors ne prenez pas de chance. Une voiture, c’est fait pour être conduit avec attention. Attendez donc à la maison pour manger ou retoucher votre maquillage! Et même s’il est vrai qu’on peut toucher à notre cellulaire dans certaines situations très spécifiques, il vaut mieux ne pas prendre de chance et le laisser quelque part loin de nous.

Lien possible : Des lois plus strictes pour l’utilisation du cellulaire au volant

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 32 vedettes arrêtées pour conduite avec facultés affaiblies Voyez les images