NOUVELLES
19/06/2015 09:08 EDT | Actualisé 19/06/2015 09:11 EDT

Des photos poignantes captent l'arrivée de réfugiés sur les côtes grecques

LOUISA GOULIAMAKI via Getty Images
A Syrian mother tries to warm up her daugter after they arrived on the island of Lesbos, early on June 18, 2015. Some 48,000 migrants and refugees have landed on Greek shores so far this year, compared to 34,000 arrivals during all of 2014, according to the International Organization for Migration (IOM). AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI (Photo credit should read LOUISA GOULIAMAKI/AFP/Getty Images)

Chaque jour des centaines de réfugiés atteignent l’île grecque de Lesbos pour échapper à leur pays en guerre et trouver refuge en Europe.

La plupart d’entre eux originaires de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan traversent un bras dangereux de la mer Méditerranée qui sépare la Turquie de la Grèce sur des canots surchargés, selon l’agence de presse AP.

«Je veux me sentir vivant, libre et comme tout le monde», explique un réfugié syrien Lukman Muhammed Ali à AP alors qu’il atteint l’île de Lesbos en Grèce.

La petite île égéenne a connu une forte augmentation du nombre de réfugiés cette année. 737 réfugiés ont atteint l’île en janvier, presque 10 fois plus (7200 réfugiés) en mai, selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés. Ces arrivées ne représentent qu’une infime partie de la crise qui touche les frontières de l’Union européenne, qui a coûté la vie à 1800 migrants en mer Méditerranée l’année dernière.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Galerie photo Tragedy in the Mediterranean Voyez les images