NOUVELLES
18/06/2015 20:30 EDT | Actualisé 18/06/2016 01:12 EDT

Danemark: la première ministre écartée par les gains d'un parti anti-immigration

COPENHAGUE - L'opposition de centre-droit au Danemark a remporté les élections parlementaires grâce en partie aux gains importants faits par un parti anti-immigration qui souhaite limiter l'influence de l'Union européenne sur le pays scandinave.Une fois tous les votes comptabilisés, les résultats officiels préliminaires montraient que la coalition d'opposition menée par Lars Loekke Rasmussen, un ancien premier ministre, aurait les 90 sièges nécessaires pour s'assurer une majorité à l'assemblée législative de 179 sièges.La première ministre sortante, Helle Thorning-Schmidt, lui a concédé la victoire. Elle a annoncé qu'elle remettrait sa démission comme première ministre et comme chef du Parti social démocrate vendredi.La première femme à occuper ce poste au Danemark a déclaré avoir été battue «sur la ligne d'arrivée».Elle a ajouté que M. Loekke Rasmussen devrait être content de prendre les rênes d'un pays en si bonne forme.Le Parti libéral de M. Loekke Rasmussen a perdu des appuis, mais sa coalition a tout de même une majorité grâce au Parti populaire du Danemark, un parti opposé à l'immigration et méfiant de l'Union européenne.«Il y a quatre ans, nous avons rendu les clés du bureau du premier ministre, a déclaré le nouveau dirigeant à Copenhague devant ses partisans. J'avais alors dit que c'était un prêt. Il y a une majorité qui croit que le Danemark a besoin d'un nouveau gouvernement et qui nous donne la possibilité de reprendre les clés.»La campagne électorale a surtout porté sur les dépenses dans les programmes sociaux, l'économie et l'immigration. Tant Mme Thorning-Schmidt que M. Loekke Rasmussen, avaient promis de resserrer le contrôle sur l'immigration.