NOUVELLES
19/06/2015 08:16 EDT | Actualisé 19/06/2016 01:12 EDT

Crise forestière : Philippe Couillard rejette l'ultimatum des industriels

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, rejette l'ultimatum lancé par les entreprises Produits forestiers Résolu et Rémabec, qui menacent de cesser leurs activités en forêt sur la Côte-Nord d'ici la fin de la journée. Il estime que leurs menaces ne sont pas justifiées. Pour leur part, les entreprises réclament une proposition satisfaisante de Québec sur le juste prix du bois infesté par la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

Philippe Couillard réitère que son gouvernement a demandé aux entreprises des solutions par écrit. Il ajoute que Québec va examiner l'enjeu du coût de la fibre, précisant que le ministre des Forêts, Laurent Lessard, étudie le cas de la Côte-Nord.

Produits forestiers Résolu et Rémabec vont formuler leurs demandes respectives au ministère des Forêts d'ici la fin de la journée. Le ministre des Forêts, Laurent Lessard, leur a demandé de lui fournir des chiffres sur ce qu'elles considèrent comme un juste prix de la fibre pour la région, tout en respectant les règles de commerce international.

Des centaines d'emplois en jeu

Des centaines de travailleurs forestiers sur la Côte-Nord pourraient perdre leur emploi d'ici la fin de la journée. 

Un arrêt des travaux en forêt toucherait directement 240 personnes à Produits forestiers Résolu et 200 employés à Rémabec.

Le premier ministre Philippe Couillard se dit préoccupé par les travailleurs et leurs familles.

Tant les élus que les représentants syndicaux et les entrepreneurs forestiers sur la Côte-Nord font pression sur le gouvernement Couillard afin qu'il intervienne pour régler la crise forestière qui persiste dans la région. 

Ils estiment que les mesures prises par le gouvernement, soit la création d'une cellule d'intervention forestière, demeurent insuffisantes.