Vivre

Confidences et astuces de Maxime Poulin: maquilleur québécois star pour Guerlain

Rencontre avec Maxime Poulin, artiste maquilleur québécois de renommée internationale, il fait partie du du célèbre et très select « Art Team » de Guerlain. Il parcourt désormais le monde entier, pinceaux et fards à la main.

Tu as grandi à Sorel et tu es maintenant artiste maquilleur international chez Guerlain. Ton parcours?

"J’ai eu beaucoup de chance au fil des rencontres : j’ai appris le maquillage très jeune, ce qui m’a mené à New York. J’y ai fait la connaissance d’un important directeur artistique qui m’a donné mes premiers shows à la Fashion Week. Ensuite, j’ai rencontré Olivier Echaudemaison, directeur créatif chez Guerlain. Je lui ai envoyé tout ce que je faisais pendant 2 ans, jusqu’à ce qu’il me dise qu’il avait un poste pour moi à l’international et que je pouvais venir vivre à Paris! Un mois plus tard, j’étais envoyé en voyage d’affaires à Athènes, en Grèce, le premier des 60 pays dans lequel j’ai posé mes valises jusqu’à maintenant!"

Photo: Maxime Poulin

Pourrais-tu nous citer quelques stars qui t'ont marqué?

Natalia Vodianova, le visage de Guerlain. Elle est tellement belle et naturelle. Sans artifice, sans maquillage. Juste sublime! Je ne connais pas beaucoup de mères de 4 enfants qui sont aussi radieuses le matin .

Le moment le plus cocasse dans ta carrière?

"Il y en a tellement! J’ai eu une période intensive de voyages où pendant 2 mois consécutifs je passais seulement que 2 ou 3 jours par pays et ce en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique. Le tour du monde en 2 mois! J’étais un zombie après.

Un autre moment cocasse « backstage », je maquille un mannequin russe de 14 ans qui ne parle pas français ni anglais, on est en rush, et juste avant de la laisser partir je lui mets la brosse du mascara sur la joue parce que le coiffeur l’a bougée! Pas le temps de ne rien retoucher, juste de lui rajouter plein de fond de teint sur la joue!

J’ai déjà séjourné dans le même hôtel que Justin Bieber à Oslo, et comme je suis Canadien je recevais un traitement royal à l’hôtel parce qu’ils pensaient que j’étais dans son entourage."

Qui est ton mentor et pourquoi?

"Olivier Echaudemaison. Il a maquillé toutes les plus grandes, de Sophia Loren à Grace Kelly, en passant par Cindy Crawford et Carla Bruni bien sûr, Mireille Mathieu, les familles Royales d’Angleterre, du Maroc... Il a une vision de la beauté tellement sincère, tellement française. Il ne veut pas déguiser la femme, mais la sublimer. Qu’on la remarque elle, et pas son maquillage. Avec Olivier j’ai appris beaucoup plus que mon métier, mais toutes sortes de choses sur l’étiquette et la vie!"

Quel est le make-up faux-pas que tu observes le plus souvent chez les femmes?

"La pire erreur est simplement de ne pas se maquiller; se priver de ce jeu est pour moi triste. Il y a tellement de nouvelles textures fines aujourd’hui qu’on serait fou de s’en passer! Olivier Echaudemaison a dit : « Sortir sans maquillage c’est prendre le risque de ne pas être reconnu »"

Quelle est la plus grande différence entre la routine beauté des Parisiennes et des Québécoises?

La Parisienne mise sur la bouche, la séduction par le rouge, le Kiss Kiss, symbole de féminité affirmée. Très peu sur les yeux, très nature sur la peau. Un teint unifié, un coup de Terracotta et un vrai rouge et hop! La Québécoise mise sur les yeux, le rouge leur fait souvent peur. L’item culte et indispensable des Québécoises : le mascara volume. Quant à la routine soin, je pense qu’il y a un effet de saisons qui force les Québécoises à constamment expérimenter avec de nouvelles textures. La Parisienne typique reste fidèle à une crème beaucoup plus longtemps!

Qu’est-ce qui rend, selon toi, les Québécoises uniques au monde?

Le fait qu’elles ont la garde-robe la mieux garnie au monde pour passer du -40 à + 40! Mais sans blague, je crois que ce qui forge le plus le style des Québécoises, c’est le mélange des influences française (européennes) et anglaise (américaines). C’est un équilibre entre les codes rigides, mais tellement sexy et féminins de la mode européenne et le « casual » sport américain. La Québécoise passe avec une aisance folle d’une petite robe noire à un pantalon de yoga.

Qu’est-ce qui caractérise un maquillage réussi?

C’est un maquillage harmonieux, qui met en valeur les traits du visage sans le déguiser. Un maquillage qui révèle. Surtout un maquillage qui nous fait nous sentir plus belles.

Quel est le meilleur conseil beauté que tu donnerais aux femmes?

Il faut absolument prendre le temps pour soi, et prendre le temps chaque saison d’aller refaire une analyse de peau avec un spécialiste, d’aller nous faire maquiller pour découvrir les nouveaux produits, nouvelles textures, nouvelles techniques, pour permettre à son look d’évoluer et de ne pas rester figé, ce qui peut nous vieillir. Massez votre peau tous les soirs avec une huile. Plus on masse la peau, plus on préserve le capital beauté! Et oser le rouge. Un vrai rouge. Rouge comme les Parisiennes! Rouge G #25, Garçonne, une teinte inspirée des archives de Guerlain des années 40, qui avait été créée pour les actrices d’Hollywood.

Pourrais-tu nous décrire quelques gestes beauté essentiels même les matins pressés?

Alors une recette pour les matins pressés :

— Passez une lotion sur l’ensemble du visage pour enlever les excès de sébum que la peau a pu sécréter pendant la nuit et rééquilibrer le pH de la peau : 30 secondes

— Appliquez un soin pour le contour de l’œil sur l’os orbital, en massant des cercles autour des yeux du coin interne supérieur vers la tempe, puis de la tempe au coin interne inférieur pour drainer le cerne et les poches en stimulant la circulation sanguine et lymphatique : 60 secondes.

— Appliquez une crème de jour du centre du visage vers l’extérieur en mouvement de lissage.

— Pour le teint une BB Crème

— Passez un coup d’anti cerne illuminateur sous les yeux sur le sommet des pommettes et sur la lèvre supérieure, et dans le sillon naso génien pour illuminer et gommer toutes les zones d’ombre et redonner du pulpeux au visage.

Un impératif pour un look de soirée?

De la lumière : il est hyper important de changer un peu son teint pour le soir afin de capter les "projecteurs". Et un rouge rouge!!!! J’insiste. Toutes les femmes devraient avoir un rouge qui les sublime.

Le geste maquillage à éviter à tout prix?

Évitez de surcharger, trop de fond de teint, trop de poudre. Ça vieillit. En fait c’est une question de texture. Il faut toujours privilégier les produits qui contiennent une grande quantité de soin pour qu’ils pénètrent dans la peau d’une façon imperceptible, plutôt que de rester qu’en surface.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus beaux maquillages de célébrités