POLITIQUE
18/06/2015 01:34 EDT | Actualisé 18/06/2015 01:34 EDT

Blocage de routes: la FTQ-Construction irritée par la réponse de Couillard

Radio-Canada

MONTRÉAL _ Alors que des syndiqués de la construction sur la Côte-Nord planifient un blocage de routes, jeudi prochain, et que le premier ministre Philippe Couillard apparente ce moyen de pression à de l'intimidation et les invite plutôt à discuter, la direction de la FTQ-Construction affirme que le temps de la concertation est passé et qu'il faut maintenant que le gouvernement agisse dans ce dossier.

Mercredi, le représentant de la FTQ-Construction sur la Côte-Nord, Bernard "Rambo" Gauthier, a annoncé qu'avec l'aide de travailleurs et citoyens mécontents de la région, il allait bloquer partiellement trois routes, notamment une menant au chantier hydroélectrique de La Romaine. Il veut ainsi protester contre l'embauche d'ouvriers venant d'autres régions, alors que des ouvriers de la Côte-Nord ne travaillent pas.

Mercredi, le premier ministre Philippe Couillard a fait savoir qu'il désapprouvait ce blocage de routes, qu'il a apparenté à de l'intimidation. Il a plutôt invité les parties à s'asseoir et à discuter, à se concerter, ajoutant qu'il fallait trouver un équilibre entre les droits des uns et des autres.

La réponse du premier ministre a irrité le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellet, qui lui reproche de ne pas dire toute la vérité sur cette question. M. Ouellet a rappelé, jeudi en entrevue, qu'il y avait déjà eu une table de concertation régionale, ainsi qu'une table de concertation ministérielle sur cette question de la mobilité interrégionale des ouvriers. Et, selon lui, le dossier a été tabletté par le gouvernement.

La semaine dernière, d'ailleurs, le même problème de la mobilité interrégionale dans la construction s'est posé, cette fois en Gaspésie sur des chantiers éoliens. Et M. Ouellet avait prévenu que la situation allait s'envenimer si le gouvernement n'intervenait pas bientôt.

Galerie photo Les plus grands syndicats du Québec Voyez les images