NOUVELLES
17/06/2015 14:50 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Washington veut accélérer sa formation de recrues irakiennes

Washington souhaite que Bagdad envoie plus de recrues dans les camps d'entrainement militaire ouverts par les Etats-Unis et la coalition contre le groupe Etat islamique en Irak, a déclaré mercredi le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

Le plan était de former 24.000 membres des forces de sécurité irakienne d'ici l'automne, mais seulement "7.000" ont été recrutés jusqu'à maintenant, auxquels s'ajoutent "2.000 forces anti-terroristes", a regretté le ministre de la Défense devant la commission des forces armées de la Chambre des représentants.

"Nous sommes prêts à soutenir le gouvernement irakien plus que nous le faisons déjà, mais nous devons voir un plus grand engagement de toutes les composantes du gouvernement irakien", a-t-il dit.

M. Carter et le général Martin Dempsey, le chef d'état-major inter-armées, n'ont pas exclu que des soldats américains puissent aller plus loin dans le soutien aux troupes irakiennes.

Mais cela suppose d'abord que l'armée irakienne fasse ses preuves dans les combats contre le groupe Etat islamique, ont-ils expliqué.

Les Etats-Unis pourront "revisiter" les conditions de leur action militaire en Irak "quand les Irakiens auront mis en place des forces "capables et motivées que nous pourrons soutenir", a indiqué M. Carter.

Les Etats-Unis pourraient apporter un soutien supplémentaire "pour des objectifs limités, dans le cadre d'offensives" irakiennes, a expliqué le général Dempsey, citant en exemple une éventuelle offensive sur Mossoul.

Mais un tel renfort ne pourrait être "habituel" car "nous voulons réellement que les Irakiens comprennent que c'est leur combat", a-t-il expliqué.

"Je ne recommanderai pas de mettre des troupes américaines en danger simplement pour raffermir les troupes irakiennes. Si elles ne sont pas raffermies par la menace de l'EI, alors rien ne le fera", a-t-il dit.

Le président Barack Obama vient de décider d'envoyer 450 soldats américains supplémentaires en Irak, portant le total des troupes américaines sur place à 3.550. Ces militaires ne s'approchent pas des zones de combat, se cantonnant à des missions de conseil et de formation.

Les renforts -comprenant 50 conseillers militaires-- seront déployés sur la base aérienne d'Al-Taqaddoum, le quartier général irakien pour la reconquête de la ville de Ramadi et la province sunnite d'Al-Anbar.

lby/elm