NOUVELLES
17/06/2015 13:53 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

USA/télécoms: ATT passible d'une amende de 100 millions de dollars

Le géant des télécommunications américain AT&T est passible d'une amende allant jusqu'à 100 millions de dollars pour ne pas avoir prévenu ses clients que la vitesse de leur connexion pouvait être diminuée dans le cas d'abonnements illimités.

Selon la commission fédérale des télécommunications américaines (FCC), AT&T a "ralenti de manière importante les vitesses de téléchargement pour les abonnés avec des abonnements illimités et a omis de les avertir qu'ils pourraient bénéficier de vitesses de connexion inférieures à ce qui était mentionné dans leur contrat d'abonnement".

En conséquence, AT&T a violé le protocole sur "l'internet ouvert" conclu en 2010, a affirmé la FCC. "Les consommateurs ont le droit de recevoir le service pour lequel ils paient", a affirmé le président de la FCC Tom Wheeler.

Le régulateur estime également que si les consommateurs concernés avaient été informés clairement, ils auraient pris des décisions en conséquence.

Contacté par l'AFP, ATT a indiqué qu'il allait "vigoureusement" contester ces accusations. La compagnie dispose d'un délai de 30 jours pour le faire.

"La FCC a déjà jugé cette pratique comme un moyen légitime et raisonnable de gérer le réseau au bénéfice des consommateurs et sait depuis des années que tous les opérateurs font la même chose", écrit la compagnie dans un courriel.

"Nous avons toujours été transparents avec nos clients", ajoute le groupe en indiquant qu'il avait informé clairement ses clients de la possibilité de voir la vitesse de leur connexion ralentie.

pmh-lo/jld/faa

AT&T CORPORATION