NOUVELLES
17/06/2015 02:57 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Un salon de l'emploi du chantier maritime d'Irving attire une foule

Des centaines de candidats se sont présentés au premier salon de l'emploi du chantier maritime d'Irving, destinée à pourvoir 200 postes liés à ses contrats de construction de navires militaires.

Le chantier cherche des soudeurs, tuyauteurs et monteurs de charpentes métalliques.

La construction de navires de patrouille de l'Arctique pour la Marine canadienne doit commencer le 1er septembre.

Des centaines de personnes de tous les âges et avec des titres de compétence très diversifiés ont fait la file dans un hôtel de Dartmouth pour déposer leur curriculum vitae.

Stephen Irving, un soudeur du Nouveau-Brunswick, est l'un d'eux. « J'ai déjà travaillé pour les Irving et j'ai pensé [qu'un emploi au chantier] serait une bonne occasion pour l'avenir, pour m'amener jusqu'à la retraite. »

D'autres, comme Kirsten Stevenson, viennent de terminer leurs études et tentent de décrocher un premier emploi bien rémunéré. « J'ai grandi dans la vallée [d'Annapolis] et j'obtiens aujourd'hui même mon diplôme de soudeur », dit-elle. Même si la compétition est forte, elle pense que ses chances d'être embauchée sont bonnes.

Les entretiens d'emplois ont déjà commencé, selon une porte-parole du chantier maritime.

Mais Irving n'entend pas en rester là. Deux autres salons de l'emploi sont prévus : un à Fort McMurray le 8 juillet et un autre à Sydney, le 15 juillet.