NOUVELLES
17/06/2015 08:19 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Tabagisme : le N.-B. a peu de moyens pour faire respecter sa loi

Le Nouveau-Brunswick compte en bonne partie sur la bonne volonté des gens pour faire respecter sa nouvelle loi sur l'usage du tabac.

À compter du 1er juillet, il sera interdit du fumer à moins neuf mètres des portes et bouches d'aération des édifices publics. Il sera aussi interdit de fumer sur les terrasses des restaurants, les sentiers pédestres, les terrains de jeu et dans les parcs provinciaux à l'exception des sites de camping que les gens louent. La réglementation touchera aussi les cigarettes électroniques et les pipes à eau.

Le gouvernement compte sur les restaurateurs pour faire respecter l'interdiction de fumer sur leurs terrasses. Dans les parcs provinciaux, les autorités vont principalement miser sur la bonne volonté des gens.

L'Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick croit que les gens n'hésiteront pas à rappeler la réglementation aux fumeurs qui en grillent une là où ce sera interdit. Les gens pourront aussi porter plainte aux autorités provinciales à l'aide d'un numéro sans frais.

Le ministère de la Santé dit que l'on compte sur la responsabilisation des gens. La nouvelle réglementation fera l'objet de campagnes publiques d'information et de sensibilisation.

La province emploie 45 inspecteurs. Si une plainte est portée, les inspecteurs vont communiquer avec la personne concernée. Si le problème persiste, il pourrait y avoir des poursuites et une amende de 1200 $.

L'interdiction des cigarettes aromatisées, quant à elle, entrera en vigueur en janvier 2016.

Avec les informations de Michel Corriveau