NOUVELLES
17/06/2015 11:16 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Syrie: explosion des demandes de passeports en 2015 (journal)

Les demandes de délivrance de passeports connaissent une explosion depuis le début de l'année en Syrie avec près d'un million de requêtes, indique mercredi le quotidien Al-Watan, proche du régime.

Depuis plus de quatre ans, la Syrie est le théâtre d'un conflit qui a fait plus de 230.000 morts et dans lequel aucune région n'est épargnée.

"Le nombre de demandes de passeports déposées cette année, à l'intérieur à l'extérieur de la Syrie, a atteint près d'un million, avec une moyenne de 5.000 demandes par jour", a précisé le journal qui cite le département de l'Émigration et des passeports à Damas.

C'est cinq fois plus que l'an dernier où les demandes avaient atteint 160.000 pour la même période.

En 2014, 1.000 demandes étaient déposées chaque jour, affirmait en décembre le même journal précisant que cette augmentation "montrait que beaucoup de Syriens voyaient dans le départ l'unique solution" à leurs problèmes engendrés par la guerre.

Selon Al-Watan, c'est à Damas et sa province que les demandes sont les plus nombreuses avec près de 360.000 demandes et une moyenne de 2.000 par jour.

Le pays connaît une inflation à deux chiffres et la moitié de la population est au chômage. Le conflit a poussé plus de 10 millions de personnes à fuir leur foyer, dont 3,9 ont trouvé refuge à l'étranger.

En avril, les autorités avaient décidé de "faciliter" l'octroi de passeports aux Syriens installés à l'étranger, qui comptent parmi eux des réfugiés ou des opposants.

Les passeports sont désormais émis sans nécessité de passer par les services de sécurité syriens dont l'avis était indispensable.

Dans le même temps, un décret présidentiel concernant les Syriens à l'étranger a doublé la somme fixée pour l'octroi d'un passeport (désormais 400 dollars) ainsi que pour un renouvellement (200 dollars).

Al-Watan affirme encore que 40% des Syriens installés à l'étranger ont un passeport dont "la validité a expiré". "L'objectif de l'État syrien est d'accorder toutes les facilités à ses citoyens installés à l'étranger", a-t-il ajouté.

rm/sk/vl