NOUVELLES
16/06/2015 11:56 EDT | Actualisé 17/06/2015 03:37 EDT

Un restaurant de Pittsburgh a triplé ses profits en interdisant entre autres les pourboires

Au Canada, les employeurs sont tenus de payer leurs employés à un certain salaire minimum. Selon la province et le territoire, ce salaire varie entre 10 et 11 $ de l'heure — sauf dans les Territoires du Nord-Ouest, où ce montant s'élève à 12,50 $. À moins, évidemment, que vous soyez un travailleur qui gagne du pourboire.

Dans certaines provinces, dont le Québec, le salaire minimum des salariés au pourboire est inférieur à celui des autres travailleurs.

Aux États-Unis, le minimum garanti par le gouvernement fédéral est de 7,25 $ US pour (presque) tous et de 2,13 $ US pour ceux qui touchent du « tip ». Oui, vous avez bien lu.

De plus en plus, des voix s'élèvent contre ce traitement. Eater.com rapporte que chez nos voisins du sud, « presque 40 % des employés de restaurants vivent dans la pauvreté » et que le revenu médian pour ces employés stagne depuis 15 ans.

C'est pourquoi, en janvier, un restaurant de Pittsburgh, Bar Marco, a annoncé qu'il éliminerait les pourboires à partir du mois d'avril.

Le copropriétaire du restaurant, Bobby Fry, avait expliqué au Pittsburgh Tribune-Review qu'au lieu de payer ses employés 5 $ de l'heure, il allait leur offrir un salaire de 35 000 $ par année en plus de bonus, d'une forme d'assurance maladie et de 500 actions de l'entreprise.

LIRE AUSSI : La pratique aberrante du pourboire

Depuis le changement de politique salariale, Bar Marco a triplé ses profits en à peine quelques mois.

En plus de la fin des pourboires, Bar Marco a renouvelé sa façon de faire, par exemple en incluant les employés dans les discussions sur les finances de l'entreprise lors de rencontres hebdomadaires ou en utilisant des ingrédients locaux moins dispendieux.

Ainsi, avec la réduction des dépenses et une augmentation des revenus, les employés toucheront des bonus intéressants. Selon Fry, « le salaire annuel des employés du Bar Marco devrait atteindre 48 000 à 51 000 $ cette année ». Le tout fonctionne tellement bien qu'il souhaite apporter le même genre de réforme à un autre restaurant, The Livermore.

Le même genre d'initiatives avait échoué en Colombie-Britannique l'an dernier. Le restaurant de l'Île de Vancouver Smoke 'n Water avait mis fin à l'expérience après quelques mois, au désarroi du propriétaire David Jones, qui avait expliqué au Victoria Times-Colonist que lui et ses employés appréciaient la nouvelle façon de faire, mais que les clients étaient moins réceptifs.

Il faut dire que Smoke 'n Water avait augmenté ses prix de 18 % après avoir interdit le pourboire

Fry a expliqué à Entrepreneur qu'il espère que le reste de l'industrie va adopter sa méthode sans pourboire. « Tu ne peux pas payer les gens sous le seuil de la pauvreté. Tu dois avoir plus de fierté et d'ambition pour ton entreprise que ça. »

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les emplois en croissance au Canada d'ici 2020 Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!