NOUVELLES
17/06/2015 16:47 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Procès Duffy: un comptable judiciaire établit la piste du chèque de 90 000 $

OTTAWA - Un comptable judiciaire du gouvernement engagé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a retracé la piste empruntée par le désormais célèbre chèque de 90 000 $ fait au sénateur Mike Duffy par l'ancien chef de cabinet du premier ministre, Nigel Wright.Mark Grenon a expliqué, mercredi, que M. Wright avait transféré l'argent de son compte en mars 2013 au cabinet d'avocat Nelligan O'Brien Payne, à Ottawa. L'argent s'est ensuite retrouvé dans le compte de banque de Mike Duffy. M. Grenon a dit que la somme de 90 172,24 $ avait ensuite été payée au Receveur général du Canada.M. Duffy a plaidé non coupable à 31 accusations de fraude, d'abus de confiance et de corruption.La seule accusation de corruption est en lien avec le paiement de 90 000 $.M. Wright a aussi fait l'objet d'une enquête de la GRC, mais aucune accusation n'a été déposée contre lui.Il a maintenu qu'il avait donné l'argent au sénateur pour s'assurer que les contribuables n'aient pas à faire les frais de ses réclamations de frais illégitimes.M. Grenon a aussi analysé d'autres aspects de la situation financière de M. Duffy et a dit qu'il avait payé ses impôts provinciaux et fédéraux en tant que résidant ontarien jusqu'en 2013, l'année lors de laquelle le scandale des dépenses au Sénat a éclaté.Le juge Charles Vaillancourt doit encore déterminer si les faits rapportés par M. Grenon seront considérés comme des faits établis pour les fins du procès.