POLITIQUE
17/06/2015 03:32 EDT | Actualisé 17/06/2015 03:33 EDT

Le Parti vert mise sur l'opposition au pétrole pour faire élire des Québécois

Le Parti vert mise sur l'opposition au pétrole pour faire élire des Québécois

Le Parti vert du Canada croit être en mesure de faire élire des candidats du Québec lors des prochaines élections fédérales en raison de l'opposition des Québécois envers le transport du pétrole par pipelines et par train après la tragédie de Lac-Mégantic.

Le Parti Vert, qui a lancé sa campagne québécoise à Montréal mercredi, s'est décrit comme le seul parti national qui va se battre contre les pipelines.

Le pétrole sera d'ailleurs le point d'ancrage de sa campagne en sol québécois.

La chef du Parti vert, Elizabeth May, était présente pour le lancement dans le bureau national du Québec, qui est aussi celui de son chef-adjoint, le candidat Daniel Green, un environnementaliste bien connu.

Les candidats Jici Lauzon, un comédien et animateur, et André Bélisle, qui était le président de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, étaient aussi présents à l'événement.

Mme May a souligné que la dévastation du centre-ville de Lac-Mégantic par un train de pétrole qui s'est renversé il y a deux ans, tuant 47 personnes, a profondément marqué les Québécois. Tout comme le fait que des oléoducs traversent le Québec, notamment le pipeline d'Énergie Est pour l'exportation du pétrole.

Alors que le Parti vert du Canada n'a pas réussi à percer au Québec dans le passé, Mme May croit que la qualité de son équipe cette fois-ci va faire une différence. Et le fait que les enjeux climatiques seront au centre de la campagne électorale fédérale de 2015.

Dans un gouvernement minoritaire, elle souligne que le Parti vert peut faire une différence pour protéger le Québec et l'environnement.

Les verts détiennent actuellement deux sièges à Ottawa.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images