NOUVELLES
17/06/2015 10:00 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Nigeria: 12 miliciens morts dans une explosion accidentelle

Douze membres d'une milice d'autodéfense qui épaule l'armée nigériane dans sa lutte contre les islamistes de Boko Haram sont morts dans l'explosion accidentelle d'un engin qu'ils avaient découvert, dans le nord-est du pays, ont rapporté mercredi des miliciens à l'AFP.

L'engin explosif avait été ramassé par un milicien alors qu'il faisait route avec d'autres combattants depuis la localité de Marte, théâtre d'une opération militaire contre Boko Haram, vers la ville de Monguno, dans l'Etat de Borno.

L'engin a explosé mardi soir alors que les miliciens l'inspectaient en périphérie de Monguno, selon le récit de plusieurs miliciens.

"Nous avons perdu douze de nos membres dans une explosion accidentelle, qui a aussi fait 40 blessés", a déclaré à l'AFP par téléphone le responsable du groupe, Abdullahi Amadu Bukar, depuis la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri.

"Nous avons transporté sept des victimes à Maiduguri ce (mercredi) matin et laissé les cinq autres à Monguno", a-t-il ajouté.

L'armée nigériane avait affirmé en février avoir repris le contrôle de Marte à la suite d'une opération au sol appuyée par d'intenses bombardements aériens. Mais, selon les miliciens, les islamistes de Boko Haram en ont repris le contrôle, l'armée nigériane ayant quitté les lieux.

Par ailleurs, un camion militaire qui escortait des techniciens d'une société de fourniture d'électricité, en route sur un chantier dans le district de Damboa (Etat de Borno), a été frappé lundi par l'explosion d'un engin explosif dissimulé sur le bord de la route par les insurgés.

Trois soldats ont péri dans l'explosion, contraignant les techniciens et leur escorte à rentrer à Maiduguri, à 86 km de là, selon les miliciens interrogés par l'AFP.

abu/phz/rob/fal/de