NOUVELLES
17/06/2015 09:34 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Neil Young s'oppose à l'utilisation de sa chanson par Donald Trump

NEW YORK, États-Unis - La course à l'investiture républicaine vient à peine de commencer pour Donald Trump qu'il a déjà rencontré son premier obstacle.Le magnat new-yorkais de l'immobilier s'est présenté sur scène pour annoncer le lancement de sa campagne, mardi, au son de la chanson de Neil Young, «Rockin' in the Free World».Or, Donald Trump n'avait pas demandé la permission d'utiliser la musique, selon Neil Young. Le musicien affirme qu'il appuie plutôt le sénateur Bernie Sanders dans la course à la présidence.Bien que cet appui puisse donner un coup de pouce au sénateur indépendant du Vermont, qui espère devenir candidat démocrate à la présidence, il ne pourra toutefois pas compter sur le vote de Neil Young, puisque le musicien est un citoyen canadien.