DIVERTISSEMENT
17/06/2015 01:16 EDT | Actualisé 17/06/2015 01:17 EDT

Le retour en force d'Annie Villeneuve (ENTREVUE)

PC

Après des années à cumuler les albums, les tournées, l’animation télé et un rôle au théâtre, Annie Villeneuve a ralenti la cadence lorsque la petite Léa est entrée dans sa vie. Aujourd’hui déterminée à retrouver le feu roulant du show-business, la chanteuse fait un retour remarqué en tenant le rôle de Sandy dans Grease, présenté durant Juste pour Rire, en plus de préparer un nouvel album.

LIRE AUSSI - «Grease» : les T-Birds et les Pink Ladies sont prêts! (VIDÉO)

Habituée aux projets d’envergure (Québec Issime, Star Académie), la jeune maman ne pouvait souhaiter mieux qu’une comédie musicale pour fouler la scène à nouveau. « Je suis faite pour des trips de gang! dit-elle en entrevue. Je suis fondamentalement convaincue qu’on devient bon, lumineux et meilleur au contact des autres. J’apprécie regarder mes collèges exceller et je m’imprègne d’eux comme une éponge. Mais chaque fois que des projets comme ceux-là se terminent, c’est la plus grosse peine d’amour de ma vie. »

Lorsqu’on la questionne sur la complexité de son mandat dans le théâtre musical, Villeneuve songe d’abord au défi d’offrir un personnage crédible, même si elle joué dans « Ils se sont aimés » sur les planches. « Si je manquais un peu de confiance en moi, dû à un manque de formation, c’est en jeu. Pour Grease, j’ai travaillé très fort pour m’imprégner de mon personnage. Mais je suis maintenant capable de me laisser aller et ma Sandy prend de l’ampleur. Quand mes collègues, qui ont fait l’École nationale de théâtre ou l’école de comédie musicale, m’ont demandé de ne plus dire que je n’étais pas comédienne, j’ai commencé à les croire un petit peu… »

Il faut dire que la troupe de 17 artistes, entre autres composée de Jason Roy Léveillé (Danny Zuko), Normand Brathwaite (Vince Fontaine), Jean-Marc Couture (Johnny Casino), Gardy Fury (Teen Angel), Philippe Touzel (Kenickie), Bryan Audet (Roger) et Éléonore Lagacé (Patty Simcox), a séduit Annie Villeneuve bien plus que prévu.

« Au début, je m’étais dit que j’allais être sérieuse et profiter de chaque minute pour m’améliorer, au lieu d’être amie avec tout le monde. Je prévoyais surtout répéter mes affaires pour être bonne. Mais c’est n’importe quoi! Je ne pouvais pas faire ça avec une aussi belle gang! »

Elle révèle que le metteur en scène Andrew Shaver a fortement contribué à la cohésion du groupe. « Il nous a fait jouer au ballon et à la corde à danser avant les répétitions, comme activité de teambuilding. En fin de compte, on est devenue comme une équipe de balle avant d’être une équipe de scène. Sur scène, j’ai 16 amis, tous différents et sans aucune rivalité. Je n’ai jamais vécu ça de ma vie! »

Album en vue

En plus des heures innombrables investies dans la préparation de Grease et du temps consacré à sa petite fille, Annie Villeneuve écrit et compose en vue de son cinquième album. Mais sans presse. « Je prends le temps de vivre. Si je produisais un album présentement, ça donnerait 12 chansons sur la maternité et je ne pense pas que les gens veulent entendre ça. C’est inspirant, ça change une vie et ça m’apprend à vivre le moment présent, mais je veux un projet plus varié. »

Pour l’instant, elle est partagée par de multiples envies directrices. « Je valse entre l’idée de faire un album piano-voix, un projet de chansons originales ou un album de duos. J’aimerais tout faire en même temps, mais il faut aussi que je m’en garde pour l’avenir. Je recommence le métier pour continuer, pas pour arrêter à nouveau. »

La chanteuse sera à Valleyfield le 23 juin et à La Tuque le 13 août avec son spectacle Demandes spéciales, qu’elle aimerait bien reprendre et remanier au cours de la prochaine année.

Elle jouera, dansera et chantera dans Grease dès le 17 juin. Cliquez ici pour plus de détails.