NOUVELLES
17/06/2015 17:45 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

L'ONU pousse les factions libyennes à conclure un accord de gouvernement

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté mercredi les factions libyennes à conclure rapidement un accord de gouvernement en acceptant les dernières propositions de son médiateur Bernardino Leon.

Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 membres du Conseil "soulignent l'urgence pour les parties libyennes de s'accorder sur un gouvernement d'union nationale".

Ils "encouragent fortement tous les participants au dialogue politique à considérer de manière positive les propositions contenues dans le quatrième projet d'accord (proposé par M. Leon) et à s'engager à conclure rapidement un accord".

L'ONU tente depuis des mois de trouver un compromis sur la formation d'un gouvernement d'union en Libye.

M. Léon a présenté le 8 juin une quatrième version de son projet d'accord lors de discussions organisées au Maroc entre les deux Parlements rivaux.

Le Parlement parallèle libyen installé à Tripoli a jugé mercredi que cette dernière mouture pourrait constituer une base pour un règlement du conflit dans le pays.

En proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye compte deux gouvernements et Parlements qui se disputent le pouvoir, l'un dans la capitale Tripoli sous la coupe de milices de Fajr Libya, et l'autre à Tobrouk (est) reconnu par la communauté internationale.

Le projet d'accord prévoit notamment la formation, pour un an, d'un gouvernement d'union, avec la désignation d'un Premier ministre. La période transitoire devrait s'achever par la tenue de nouvelles élections.

avz/sha