NOUVELLES
17/06/2015 08:24 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Joe Oliver rappelle la Monnaie royale à l'ordre

« Aucun emploi abusif de l'argent des contribuables ne sera toléré par notre gouvernement », a déclaré le ministre des Finances du Canada, Joe Oliver, en réaction aux dépenses liées à des voyages d'affaires de certains dirigeants de la Monnaie royale canadienne révélées par le réseau CBC, hier.

« Bien que la Monnaie royale canadienne gère ses propres dépenses, elle doit assurer que les fonds publics sont toujours gérés adéquatement, ajoute-t-il. Dès que j'ai appris l'existence de dépenses discutables, j'ai donné à la Monnaie l'instruction d'adhérer à une gestion et à une surveillance adéquate des dépenses liées aux déplacements et à l'hébergement par son personnel et les membres de son conseil. »

« À titre de société d'État, la Monnaie doit respecter les mêmes normes que les ministères, conformément aux lignes directrices du Conseil du Trésor, dont la directive sur les dépenses de voyage, d'accueil, de conférences et d'événements », poursuit le ministre Oliver.

Une enquête menée par CBC a révélé que certains dirigeants de la Monnaie royale canadienne ont coûté des centaines de milliers de dollars au Trésor canadien.

Onze dirigeants et employés de la société d'État ont participé à la Conférence semi-annuelle des directeurs de monnaie au Mexique l'an dernier. Le voyage au Mexique incluait une retraite d'après-conférence de trois jours dans un hôtel cinq étoiles, toutes dépenses payées. Les coûts de ce voyage, y compris la conférence et la visite d'après-conférence, se sont élevés à 60 000 $.

D'autres voyages d'affaires du genre en Thaïlande, en Australie et en Autriche ont coûté près de 160 000 $ au Trésor canadien. Ces dépenses ont été approuvées selon les politiques de la Monnaie royale.