NOUVELLES
16/06/2015 20:36 EDT | Actualisé 16/06/2016 01:12 EDT

Haïti: des observateurs de l'Organisation des Etats américains aux élections

L'Organisation des Etats américains (OEA) a annoncé mardi son intention d'envoyer des missions d'observation en Haïti à l'occasion des élections législatives, municipales et présidentielles prévues cette année.

Le secrétaire général de l'OEA, Luis Almagro, a estimé que la mobilisation de son organisation lors des différents scrutins prévus entre août et décembre constituait une "démonstration de la vocation démocratique d'Haïti". Raison pour laquelle l'instance représentant le continent américain compte jouer un rôle actif.

L'OEA entend notamment offrir "des garanties au moment du décompte des votes, qui est l'essence même de la démocratie", a poursuivi M. Almagro, dans un bref communiqué.

Maires, élus locaux, députés, sénateurs et président de la République: plus de 6.000 postes sont à pourvoir lors des scrutins qui doivent se tenir les 9 août, 25 octobre et 27 décembre.

Le représentant d'Haïti à l'OEA, Lener Renauld, a relevé auprès de la presse que la signature du président Michel Martelly donnant accord à l'envoi de ces missions d'observation démontre "la volonté du président de ne pas intervenir" dans les travaux du Conseil électoral provisoire, responsable de l'organisation des scrutins.

En raison d'une crise politique profonde entre le pouvoir exécutif et l'opposition, Haïti n'a pas organisé d'élections depuis plus de trois ans.

Ces élections représentent un énorme défi logistique dans ce pays d'une pauvreté extrême, qui ne s'est toujours pas remis du séisme dévastateur de janvier 2010. Ce tremblement de terre y a fait plus de 250.000 morts et détruit ses principales infrastructures.

ahg/elm/amd