NOUVELLES
17/06/2015 11:24 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Géorgie: un tigre en fuite du zoo de Tbilissi tue un homme

TBILISSI, Géorgie - Un homme a été tué par un tigre qui s'est échappé quand des inondations ont lourdement endommagé le jardin zoologique de Tbilissi, en Géorgie.Les responsables du jardin zoologique avaient précédemment assuré que tous les lions et tigres qui s'étaient enfuis avaient été retrouvés morts, et que seul un jaguar manquait toujours à l'appel.Le directeur de l'établissement, Zurab Gurielidze, a reconnu sa responsabilité pour la diffusion d'informations erronées. Il a ensuite ajouté qu'un nouveau décompte démontre qu'un bébé tigre et un hyène sont possiblement en liberté.Le ministère de l'Intérieur a indiqué que les policiers ont abattu le tigre qui s'était réfugié dans une usine abandonnée transformée en marché de matériaux de construction, où il a attaqué un homme qui a ensuite succombé à ses blessures à l'hôpital.«Nous sommes entrés dans l'entrepôt et soudainement un tigre blanc est arrivé d'une pièce voisine et a attaqué un ouvrier, a raconté à l'Associated Press un collègue des victimes, Alexander Shavbulashvili. Nous avons brisé les fenêtres d'une autre pièce pour nous enfuir, et le son du verre brisé a dû l'effrayer parce qu'il s'est sauvé.»Des commandos de la police ont ensuite abattu l'animal.»C'était un tigre blanc, a dit à l'Associated Press le ministre de l'Intérieur Vakhtang Gomelauri. Nous aurions voulu l'endormir, mais il était très agressif et nous avons dû le liquider.»Le ministère avait précédemment annoncé, de manière erronée, que le tigre avait tué un homme et en avait blessé un autre.Les dirigeants du jardin zoologique avaient affirmé mardi que huit lions, les sept tigres de l'établissement et au moins deux de ses jaguars avaient été tués par les inondations causées par des pluies diluviennes le week-end dernier. Une porte-parole du jardin zoologique, Khatia Basilashvili, a refusé de fournir plus de détails concernant le tigre tué par la police.Le premier ministre géorgien Irakli Garibashvili a vertement critiqué les responsables du jardin zoologique pour avoir fourni des informations incorrectes et a ordonné au ministre de l'Intérieur de superviser personnellement le recensement des animaux morts ou manquants.«Je veux présenter mes excuses à la population», a-t-il dit.Le directeur du jardin zoologique a ensuite admis sa responsabilité.«Nous avions des informations erronées selon lesquelles il n'y avait pas de prédateurs à l'extérieur du jardin zoologique, a lancé M. Gurielidze. J'en assume la pleine responsabilité.»Il a dit que le bébé tigre possiblement en liberté ne présente aucun danger pour la population.Les inondations ont fait au moins 19 morts, en plus d'arracher des routes et de détruire des maisons. Six personnes sont toujours portées disparues.Moins de la moitié des 600 animaux hébergés par le jardin zoologique auraient survécu aux inondations.