DIVERTISSEMENT
17/06/2015 10:27 EDT | Actualisé 18/06/2015 01:19 EDT

FrancoFolies 2015 : le rappeur emblématique Joey Starr au Métropolis

ASSOCIATED PRESS
French rap singer and actor Joey Starr attends the Fouquet's dinner held after the 40th Cesar Film Awards at Theatre du Chatelet in Paris, France, on February 20, 2015. (AP Photo/Aurore Marechal)

MISE À JOUR:

Joey Starr a été refoulé aux douanes canadiennes de Montréal, mercredi soir. L’organisation des FrancoFolies a confirmé la nouvelle. Ainsi, le concert Caribbean Dandee, prévu jeudi soir, au Métropolis, est annulé. Toutefois, les Francos proposent un soundsystem gratuit au Savoy, dès 21 h. Tous les autres membres du groupe sont déjà arrivés en ville. Nathy (Tûco), DJ Pone, et le duo B.A.G.A.R.R.E seront présents pour mettre le feu à la soirée.

Ça fait déjà quelques années que Joey Starr (Didier Morville de son vrai nom) est absent de la scène musicale. La part de la paire NTM, l’un des plus importants groupes de rap français, fait maintenant un retour solo. Avec un album tout frais qui sortira prochainement, qui s’intitulera Caribbean Dandee, la légende du hip-hop, également acteur, débarquera à Montréal, jeudi, avec une bande de créateurs fort aguerris pour livrer un concert qui risque de marquer l’imaginaire à ces 27e Francofolies. Chose exceptionnelle, Joey Starr a accepté de s’entretenir au téléphone avec le Huffington Post Québec.

Joey Starr est tout un personnage. Personne n’a pu passer à côté, entre autres, de ses nombreuses frasques qui lui vaut quelques démêlés avec la justice en Europe.

Hormis son côté bad ass, Joey Starr est une légende de la musique l’autre côté de l’Atlantique. Il a gagné énormément de respect pour son travail dans la formation NTM, formée en 1988 : NTM, c’est six albums, quelques millions d’exemplaires vendus et des concerts mémorables. Après Jaguar (2006) et Egomaniac (2011), Joey Starr aurait une quinzaine de morceaux de produits pour ce Caribbean Dandee, qui est « un mélange de rap, soul, électro et de funk ». Avec cet album, qu’il a créé en compagnie de Nathy (Tüco), il à l’intention de s’investir à fond en tournée.

« On a tout fait ensemble. J’ai fait aussi la gestion artistique. Le mastering s’est passé à New York. Je suis pas mal content du résultat. Mais la vraie fête, c’est sur la scène […] J’en ai rien à foutre de vendre des albums. Et j’en ai rien à foutre des critères des maisons de disques. Je fais de la musique pour moi et pour la tournée. De toute façon, ce nouveau projet, c’est surtout un truc pour la scène. »

Joey Starr n’est pas agressif ou achalé durant l’entrevue.

Quoique, certaines âmes sensibles pourraient flancher quand il brasse de la vaisselle (le bruit s’apparente à ça en tout cas) tout discutant musique. C’est juste un gars qui ne fait pas dans la fioriture. Il répond aussi du tac au tac. Visiblement, l’homme est un intense et un passionné.

Au sujet du concert, il raconte plus tard qu’il a offert quatre ou cinq représentations du nouveau spectacle, dans lequel il est accompagné de Nathy, DJ Pone (réputé en France), DJ James et le duo B.A.G.A.R.R.E (composé de Morvilous & Mr Explicit), tous des gars qui savent faire en hip-hop et électro. « Cute Killer (son génial acolyte), ne pourra pas être à Montréal.

Normalement, il fait partie du spectacle, mais il avait d’autres engagements », prend-il le temps de préciser.

« Pour le concert, on cherche à créer une ambiance de bloc party. La formule est à moitié Sound System (on en déduit que c’est Joey Starr plus les DJ) et à moitié Carribean Dandee. Je vais proposer 6-7 nouveaux morceaux et des trucs de NTM. Pas le choix. Ça, c’est certain. »

Polisse et autres histoires d’acting

Joey Starr c’est aussi l’acteur. Il a fait plusieurs apparitions remarquées à la télé et au grand écran, dont le rôle d'un policier (très beau travail) dans l’excellent film Polisse de Maïwenn, qui lui a valu, en 2012, une nomination dans la catégorie du César du meilleur acteur dans un second rôle.

Questionné quant à son implication au cinéma et une possible interférence avec son nouveau projet musical, il répond ceci : « Non, ce n’est pas vraiment un problème. On ne veut pas de moi en France ces temps-ci. Les gens du cinéma n’ont pas envie de me voir… »

C’est alors que nous exprimons un certain étonnement, puisque son travail semble respecté en Europe. Nous tentons de le convaincre que les offres viendront certainement bientôt. « Écoute-moi. Laisse-moi finir. Je te dis que je n’ai pas d’offre ! » Instant de malaise, qui passera en trois secondes, car on ne peut s’en faire trop longtemps avec Joey Starr qui, en fait, est fort intéressant en entrevue. Il est juste un peu cinglant.

Pour preuve, après 18 minutes de discussion nous avons droit à ceci : « T’as fini là ? », lance-t-il sur un ton assez neutre. Réaction normale ? Oui et non. Nous avions convenu au préalable que l’entrevue durerait 15 minutes !

- Pardon ?

- Je veux dire, tu as une autre question ?» envoie-t-il avec un léger rire… Ouf.

Nous ne manquerions ce concert au Métropolis pour rien au monde!

D’autant plus que Joey Starr promet un concert rageur, énergique, lourd et solide.

***

Joey Starr et son spectacle Caribbean Dandee – au Métropolis– jeudi 18 juin, à 21 h.

Rymz assurera la première partie.

Galerie photo Les FrancoFolies - 13 juin 2015 Voyez les images