DIVERTISSEMENT
17/06/2015 06:37 EDT

FrancoFolies 2015 : Fauve, l'attaque (PHOTOS, VIDÉO)

Pour une troisième année consécutive, le jeune collectif dénommé Fauve était à la programmation des FrancoFolies. Cette fois, on leur avait réservé le Métropolis, mardi soir, où les gars ont déjà joué en 2013. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Français n’ont rien perdu de leur force de caractère.

Fauve offre toujours des concerts originaux. Or, celui-ci avait une signification toute spéciale puisqu’il concorde peut-être avec la fin de Fauve, du moins dans sa formule de groupe de rock que l’on connait. Raison de plus pour profiter au maximum de l’expérience.

Nous ne saurions trop comment décrire l’ambiance qui régnait dans le Métropolis, sinon que ce concert avait des allures de confirmation de foi pour spectateurs déjà convertis. Bien des Français dans la salle, tout comme de nombreux Montréalais, semblaient avoir déjà vu le groupe en spectacle. Célébration entre « amis » ou « en famille », alors, comme aiment le répéter les membres de ce collectif qui allient intelligemment images, textes et musiques.

LIRE AUSSI:

»Fauve aux Francos 2015 : la bête lumineuse

»FrancoFolies 2015: Soirée folk-rock folle avec Safia Nolin et Louis-Philippe Gingras

»La famille Chedid aux Francos 2015 : «Un pour tous et tous pour un»

»Baden Baden aux FrancoFolies: du rock pop aux sonorités british

»Ouverture des FrancoFolies 2015: Radio Radio vole la vedette

»La force identitaire de Youssoupha

»Pour une dernière fois Juliette Gréco

»Les multiples facettes de Stéphanie Lapointe

»Ilam, la voix africaine des FrancoFolies

Du nouveau Vieux Frères

Fauve a terminé récemment une tournée de quelques dizaines de dates en Europe, surtout en France, qui s’est clôturée au Zénith de Paris devant 6 500 spectateurs. Le groupe entame maintenant une série de concerts festivaliers, dont une représentation au Métropolis pour les Francos. Son second long jeu, intitulé Vieux Frères – Partie 2, est sorti en février 2015 et sert donc d’inspiration nouvelle sur scène pour les six gars devenus de petites stars en France.

Sur les planches, Fauve est une détonation, une sorte de frappe en plein visage. Fauve, c’est aussi du rock bien foutu qui accompagne une tonne de mots soigneusement choisis et livrés souvent d’un trait, dans l’urgence et la hargne, la plupart du temps. Fauve, c’est rageur, mais lyrique. C’est très dense, mais somme toute digestible. Fauve, ce sont cinq musiciens (batterie, clavier, guitare, basse, pad et machines électroniques) ultra dynamiques et un chanteur hyperactif. Un bon performer qui va dans tous les sens et respire quand il peut… Fauve c’est un microcosme, surtout en concert. Chose certaine, il faut être en forme. Et disposé à adhérer à ce style franchement singulier qui allie rythmes pesants, mélodies étonnantes et spoken word.

Hautes lumières

Le spectacle a commencé telle une explosion. Dans un fracas de guitares électriques, le chanteur a balancé le texte Sous les arcades, tirée du plus récent album. À l’arrière des musiciens, un écran géant sur lequel le groupe a diffusé en premier lieu le logo du collectif ≠, en blanc sur fond rouge. Au morceau suivant, Nuits fauves, on a pu constater l’euphorie dans la foule (on a déjà vu plus de monde dans cette salle, mais quand même). Pas de changement, Fauve a offert des arrangements chargés au maximum. Pour ceux qui adhèrent à cette musique, l’effet a été magnétique. Dans le Métropolis, la moitié des spectateurs ont d’ailleurs été happés par la vitalité de Fauve dès ce second morceau.

Pour certains, toutefois, ce show a pu paraître un peu long. Il faut être en forme pour recevoir une telle décharge. Mais quand on est prêt, le résultat est convaincant. D’autant plus que la proposition générale, bien que décoiffante (pensons à De ceux ou encore Voyous), s’est avérée plus « apaisée » et « lumineuse » qu’au cours des années précédentes. Des morceaux comme Tallulah, Azulejos et Les hautes lumières ont permis aux spectateurs de respirer un peu. Si l’on ajoute à tout ça un Blizzard (issu du EP du même titre) très réussi vers la fin du spectacle, on ne peut qu’admettre que Fauve est une bien belle bête de scène.

Voici la liste des chansons offertes par Fauve durant la soirée:

1. Sous les arcades

2. Nuits fauves

3. Infirmière

4. T.R.W

5. Voyous

6. 4000 îles

7. Tallulah

8. Haut les cœurs

9. Azulejos

10. Cock music smart music

11. Paraffine

12. Blizzard

13. De ceux

14. Kané

15. Les hautes lumières

***

Mentionnons que les groupes de rock français, Grand Blanc et Feu! Chatterton, ont assuré les deux parties qui précédaient la performance de Fauve. Deux nouvelles formations à revoir sur scène.

Suivez notre couverture complète des FrancoFolies! Entrevues, critiques, photos... C'est ici.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Francos 2015 - 16 juin 2015 Voyez les images