NOUVELLES
17/06/2015 12:15 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

«Dures réalités» pour l'exploration pétrolière au large de Terre-Neuve

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Un haut dirigeant de Statoil ASA affirme que le développement dans le secteur de la Baie du Nord, au large de Terre-Neuve, est affecté par de «dures réalités», dans un climat différent de celui auquel l'entreprise est habituée.S'exprimant dans le cadre d'une conférence internationale sur le pétrole et le gaz naturel à Saint-Jean, Terre-Neuve, le vice-président de l'exploitation en Amérique du Nord de Statoil, Jez Averty, a estimé que seuls les projets les plus concurrentiels allaient attirer les investissements.Selon lui, la Baie du Nord peut être sélectionnée, à condition qu'il y ait de la coopération entre tous les joueurs de l'industrie. L'entreprise norvégienne s'engage à poursuivre les négociations, mais M. Averty n'a rien déclaré permettant de croire qu'une entente était imminente.Le premier ministre de la province, Paul Davis, s'est dit optimiste, mardi, de voir un rapport d'étape pour le développement être adopté «dans les prochaines semaines».Le champ pétrolifère situé à environ 500 kilomètres à l'est de Saint-Jean se trouve à 1100 mètres de profondeur. Certaines estimations avancent qu'il contient l'équivalent de 600 millions de barils de pétrole brut léger.Statoil a indiqué, plus tôt cette année, que Terre-Neuve était un important lieu d'exploration, mais que toute décision concernant le développement de la Baie du Nord ne serait pas prise avant des mois, voire des années.Depuis la chute des cours du pétrole au cours de la dernière année, on estime qu'environ 200 milliards $ en investissements de capitaux ont été annulés ou reportés, selon M. Averty.Lorsqu'on lui a demandé en entrevue s'il était réaliste d'attendre un rapport d'étape dans les prochaines semaines, il a seulement répondu que l'entreprise souhaitait conclure la meilleure entente possible.Il a par ailleurs confirmé que le programme d'exploration pétrolière de Statoil dans la région ne devait pas se terminer avant mai prochain.