NOUVELLES
17/06/2015 16:52 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Découverte du fossile d'une chauve-souris quadrupède en Nouvelle-Zélande

Les restes fossilisés d'une nouvelle espèce de chauve-souris qui vivait il y a 16 millions d'années et marchait sur quatre pattes ont été découverts en Nouvelle-Zélande, ont annoncé mercredi des paléontologues.

Cette chauve-souris était trois fois plus grandes que celles d'aujourd'hui.

Les fossiles ont été trouvés à proximité de Central Otago, dans le sud de la Nouvelle-Zélande, dans des sédiments laissés par le lac Manuherikia qui existait il y a 16 à 18 millions d'années. Cette étendue d'eau faisait partie d'un écosystème de forêts subtropicales au début de l'ère du Miocène.

Cette nouvelle espèce de chauve-souris, Mystacina miocenalis, a fait l'objet d'une publication dans la revue scientifique américaine PLOS ONE. Elle a un lien de parenté avec une autre chauve-souris moderne, Mystacina tuberculata, qui vit dans les forêts anciennes de Nouvelle-Zélande.

"Notre découverte montre pour la première fois que la présence des chauves-souris Mystacina remonte à 16 millions d'années en Nouvelle-Zélande. Elles vivaient également dans des habitats très similaires" à celui d'aujourd'hui, souligne la paléontologue des vertébrés, Suzanne Hand, professeur à l'Université de New South Wales en Australie, principal auteur de cette découverte.

Les seuls mammifères terrestres autochtones de la Nouvelle-Zélande sont trois espèces de chauve-souris, dont deux appartenant à la famille des Mystacina. La dernière observation remonte aux années 60.

Ces chauve-souris sont connues pour faire des terriers car elles cherchent leur nourriture sur le sol sous les feuilles mortes et la neige, aussi bien que dans les airs.

On savait que ces chiroptères avaient une histoire ancienne en Nouvelle-Zélande, mais jusqu'alors le fossile le plus ancien datait de 17.500 ans. La dernière découverte force à repenser la date à laquelle ces chauve-souris quadrupèdes sont venues pour la première fois en Nouvelle-Zélande en traversant le bras de mer qui la sépare de l'Australie.

Cette nouvelle espèce disparue avait des dents similaires à sa descendante contemporaine suggérant qu'elle se nourrissait de la même variété d'aliments dont du nectar, du pollen et des fruits ainsi que des insectes, dont des araignées. Les os des membres montrent des structures permettant de marcher.

La seule différence est la taille du corps: cette ancienne chauve-souris devait peser 40 grammes, soit trois plus que sa cousine moderne et le poids moyen de plus de 900 espèces de chauve-souris d'aujourd'hui.

Les chercheurs ont trouvé sur le même site une variété de plantes, d'animaux et d'insectes fossilisés montrant que l'écosystème subtropical il y a 16 millions d'années ressemblait à celui plus tempéré d'aujourd'hui.

Les chauve-souris sont des pollinisateurs importants qui dispersent les graines permettant de garder les forêts en bonne santé.

js/faa