NOUVELLES
17/06/2015 12:30 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Corruption: Jenny Durkan, avocate star américaine, défend la Fifa

Une avocate américaine de haut-rang, Jenny Durkan, ancienne procureure générale qui aurait pu se trouver du côté de l'accusation, fait partie du cabinet qui défend la Fifa, en plein scandale de corruption, a confirmé mercredi l'instance suprême du foot.

Le cabinet d'avocats "Quinn Emanuel (QE) représente les intérêts de la Fifa et Jenny Durkan fait partie du cabinet QE", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Fifa.

Mme Durkan a été jusqu'à l'automne 2014 procureure général de l'Etat de Washington (ouest des Etats-Unis). Au début de l'année 2015, elle est devenue avocate et a rejoint le cabinet QE. Elle avait été citée parmi les successeurs possibles de Eric Holder à la tête du ministère de la Justice.

C'est finalement Loretta Lynch qui a été retenue à ce poste, et c'est elle qui est à la pointe de l'accusation contre certains membres actuels ou passés de la Fifa, poursuivis pour avoir selon ses mots "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement".

Mme Durkan, figure démocrate, avait été nommée procureure en septembre 2009 par le président Barack Obama. A ce poste, elle avait géré des affaires majeures de droits civiques dans la police de Seattle et de cybercrime. En matière de terrorisme, elle avait géré l'inculpation puis la condamnation d'un Américain musulman, Abu Khalid Abdul-Latif, qui avait planifié un attentat contre une base militaire à Seattle en 2011, ou encore obtenu une peine de 37 ans de prison contre le "millenium bomber", l'Algérien Ahmed Ressam qui en 1999 avait fomenté un attentat contre l'aéroport international de Los Angeles le soir du passage à l'an 2000.

A 57 ans, elle est aujourd'hui "partner" (associée) d'une firme privée spécialisée dans les affaires internationales, qui compte 700 avocats travaillant dans 18 bureaux dans le monde.

Le cabinet Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan, basé à Los Angeles, avait annoncé à sa nomination en janvier 2015, qu'elle se spécialiserait dans les affaires liées à internet et à la cyber-sécurité.

bur-mnb/pjt/pgr/chc