NOUVELLES
17/06/2015 05:39 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Affaire GSK: les deux enquêteurs étrangers expulsés de Chine

La Chine a expulsé mercredi deux enquêteurs privés, un Britannique et une Américaine, liés au géant pharmaceutique britannique GSK et récemment libérés après presque deux années en prison, a-t-on appris de sources concordantes.

L'enquêteur britannique Peter Humphrey et son épouse Yu Yingzeng, d'origine chinoise et de nationalité américaine, ont été mis par les autorités chinoises sur un vol en partance de Shanghai à destination de Londres, ont indiqué à l'AFP leur fils ainsi qu'un proche de la famille.

Le couple avait été arrêté durant l'été 2013, puis condamné en août 2014 à des peines d'emprisonnement de respectivement deux ans et demi et deux ans, pour violations des lois chinoises sur la vie privée alors qu'ils travaillaient dans le pays pour le compte de GlaxoSmithKline (GSK).

Les deux enquêteurs étaient accusés d'avoir obtenu illégalement, notamment par le biais de photos à la volée ou de filatures, des informations personnelles telles que des adresses, des détails de voyages et des titres de propriété.

Ils avaient été recrutés pour enquêter sur l'origine d'une "sex tape", une vidéo clandestine montrant des ébats de Mark Reilly, numéro un de GSK en Chine.

Peu après, le groupe pharmaceutique britannique avait été visé par une vaste enquête de la police chinoise pour corruption, suite à laquelle il avait écopé d'une amende massive de 3 milliards de yuans (432 millions d'euros au taux actuel).

bxs-jug/ple/ros