NOUVELLES
17/06/2015 17:12 EDT | Actualisé 17/06/2016 01:12 EDT

Accident de Berkeley: le balcon était probablement pourri et trop petit (presse)

Le balcon qui s'est effondré à Berkeley, dans l'ouest des Etats-Unis, était probablement pourri et pas habilité à accueillir de larges groupes, écrivent les médias américains locaux mercredi au lendemain de l'accident ayant coûté la vie à six étudiants irlandais.

"Gene St. Onge, un ingénieur de génie civil d'Oakland qui a visité les lieux de l'accident, estime que les morceaux de bois qui ressortent du bâtiment et qui soutenaient le balcon semblent montrer des signes de pourrissement", écrit le quotidien Los Angeles Times.

Le quotidien San Francisco Chronicle affirme par ailleurs que le balcon n'était pas conçu pour soutenir de larges groupes, citant une membre d'un comité qui valide les conceptions architecturales de la ville de Berkeley.

Le balcon n'était "sans aucun doute pas assez grand pour (...) un groupe", souligne Carrie Olson, du Berkeley Design Review Committee.

"Il était juste destiné à être un endroit où une personne pourrait se tenir debout, respirer. Pas pour treize personnes", ajoute-t-elle, selon les propos rapportés par le quotidien californien.

Un porte-parole de la ville de Berkeley, Matthai Chakko, a pour sa part affirmé au Los Angeles Times qu'une enquête était en cours et que des inspecteurs examinaient les matériaux sur les lieux de l'accident.

"Les résultats de l'enquête municipale prendront plusieurs jours", a-t-il affirmé.

Dans un communiqué sur le site du ministère irlandais des Affaires étrangères, le ministre Charles Flanagan indique par ailleurs que les familles des six victimes et sept blessés "voyagent vers San Francisco aujourd'hui (mercredi)".

ved/faa