Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Coyotes déposent une demande d'injonction contre la ville de Glendale

PHOENIX, États-Unis - Les propriétaires des Coyotes de l'Arizona ont déposé une demande d'injonction visant à empêcher la ville de Glendale de mettre fin au bail qui la lie à l'équipe de la LNH.Dans un bref communiqué publié vendredi, les Coyotes précisent que leur demande a été déposée en cour supérieure du comté de Maricopa contre la ville de Glendale, le conseil municipal de Glendale et d'autres représentants de la ville.Ils ajoutent que cette demande d'injonction est nécessaire pour stopper ce qu'ils appellent la «tentative inappropriée» d'annuler le contrat de 15 ans permettant aux Coyotes d'évoluer à l'aréna Gila River.Mercredi, le conseil de ville de Glendale a voté en faveur de la dissolution de l'entente, provoquant la colère des dirigeants de l'équipe et des partisans, ainsi que de l'incertitude quant à l'avenir de l'organisation.Les Coyotes ont conclu avec la ville une entente évaluée à 225 millions $ en 2013, quelques mois après que IceArizona eut acheté l'équipe de la LNH.Au cas où la formation devait échouer dans ses efforts pour rester à Glendale, la ville de Phoenix prépare déjà le terrain pour un retour de l'équipe au centre-ville, où évoluent les Suns. Les Coyotes y ont joué à leur arrivée en 1996, avant de se déplacer à Glendale en 2003.Le maire de Phoenix, Greg Stanton, a parlé avec la haute direction des Coyotes et le propriétaire des Suns, Robert Sarver, de la possibilité de partager le US Airways Center, détenu par la ville mais géré par les Suns.«Nous ne savons quelle sera l'issue de l'injonction, mais nous voulons juste nous assurer de faire partie d'une solution, a mentionné Stanton. Si les Coyotes se retrouvent sans domicile, nous voulons être certains qu'ils ne partent pas de la région.»Les Coyotes ont apprécié l'initiative, réitérant toutefois qu'ils veulent rester à Glendale.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.