Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

WWE: la légende de la lutte Dusty Rhodes s'éteint à l'âge de 69 ans

MONTRÉAL - Dusty Rhodes, l'une des légendes de la lutte professionnelle, s'est éteint à l'âge de 69 ans, jeudi.La cause du décès n'est pas encore connue.Dusty Rhodes, de son vrai nom Virgil Runnels, est né et a grandi à Austin, au Texas. Il oeuvrait dans le milieu de la lutte depuis près de 50 ans.Après plusieurs années dans divers coins des États-Unis, celui qui a été bien connu sous le nom du «American Dream» a fait un premier passage avec la WWE (alors WWF) de 1989 à 1991.La WWE l'a accueilli à nouveau en 2005, lui confiant un poste de conseiller. Deux ans plus tard, il a été intronisé au Temple de la renommée de la WWE.Au sein du circuit de développement NXT, il travaillait à Orlando avec les espoirs sur leur habiletés orales, un aspect fort important du métier.Rhodes laisse notamment dans le deuil ses deux garçons, Dustin et Cody (Goldust et Stardust). Sa belle-fille Brandi, épouse de Cody, est aussi à l'emploi du circuit de Vince McMahon, comme présentatrice dans le ring (Eden Stiles).Dans un communiqué, la WWE parle aussi de Dusty Rhodes comme un époux dévoué et un visionnaire pour la créativité. Le charismatique personnage n'avait pas son pareil au micro.Le Québécois et champion de NXT Kevin Owens, qui brille avec la WWE depuis le mois dernier, lui a livré un touchant témoignage sur Twitter, jeudi. «Ces dernières semaines, je me suis souvent dit que je devais trouver du temps pour aller au complexe d'entraînement de NXT pour aller jaser avec Dusty, a écrit Owens. Je voulais le remercier pour toute son aide depuis un an, et m'assurer qu'il sache à quel point je suis reconnaissant d'avoir pu travailler avec lui. Cependant, j'ai été très occupé et je n'ai tout simplement pas pu trouver le temps.«(Jeudi), j'ai appris que Dusty Rhodes nous a quittés. Il n'y a pas de mots pour exprimer la tristesse que je ressens. Pas seulement parce que je ne pourrai pas le revoir ou lui parler ou rire à nouveau avec lui, mais parce que je n'ai pas eu la chance de lui dire à quel point il comptait pour moi.«Aujourd'hui, je vous invite tous à prendre le temps de dire à vos proches à quel point ils sont importants pour vous... On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve.«Je peux seulement espérer que même si je n'ai pas pu lui dire directement, que Dusty savait comment j'ai apprécié et tenu en haute estime son aide, sa sagesse, son soutien et son amitié. Il était unique dans l'industrie, et de dire que je me rappellerai toujours de lui, c'est un euphémisme. Je serai toujours reconnaissant de l'avoir connu. Il nous manquera beaucoup, et nous allons le rendre fier. Merci pour tout.»Owens avait notamment parlé de Rhodes dans un entretien avec La Presse canadienne, le 28 mai.«Il appelle sa classe 'Communication Skills', a dit Owens. Avoir accès à une légende comme ça, probablement l'un des meilleurs de l'histoire au micro, c'est vraiment 'cool'. J'ai une relation avec lui que je n'ai pas nécessairement avec les autres. Je pense qu'il a vu quelque chose en moi et il m'a pris sous son aile, et c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup.»La WWE a rendu hommage à Rhodes avec des textes, des photos et des vidéos sur son site Internet, jeudi.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.