Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un projet imposant de gaz naturel liquéfié franchit une nouvelle étape en C.-B.

VANCOUVER - Un consortium comptant une participation majoritaire de la société malaisienne Petronas a annoncé l'approbation conditionnelle d'un projet de gaz naturel liquéfié dans le nord-est de la Colombie-Britannique.Pacific NorthWest LNG a indiqué que la décision finale de la part du consortium d'investir dans le projet, ayant été déjà évalué à 36 milliards $, sera rattachée à deux conditions.Premièrement, l'accord relatif au développement du projet devra recevoir l'aval du gouvernement de la Colombie-Britannique. Deuxièmement, il faudra qu'Ottawa fournisse une évaluation environnementale positive.Le président de Pacific NorthWest LNG, Michael Culbert, a soutenu que son entreprise continuerait de collaborer avec les Premières Nations, les communautés locales, les investisseurs et les législateurs.Il a ajouté que si le projet va de l'avant, il entraînera la création de nombreux emplois, ce qui interviendrait à un moment où le secteur énergétique connaît un ralentissement.Le conglomérat propose de construire des installations pour l'exportation du gaz naturel liquéfié sur l'île Lelu près de Prince Rupert, en Colombie-Britannique.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.