Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Port de Québec : « on veille au grain », dit David Heurtel

Le ministre de l'Environnement dit partager les préoccupations des citoyens quant aux activités du Port de Québec et soutient que son ministère prend des mesures pour prévenir d'éventuels incidents qui pourraient miner la qualité de l'air.

Jeudi, quelque 150 citoyens qui participaient à l'assemblée annuelle du Comité de vigilance des activités du Port de Québec ont exprimé leur insatisfaction par rapport aux mesures adoptées par l'administration portuaire pour diminuer la présence de poussière dans le quartier Limoilou.

Le ministre David Heurtel soutient que son ministère a à coeur cette même préoccupation et pose des gestes concrets pour s'assurer de la préservation de la qualité de l'air pour les citoyens.

« On fait des inspections, des relevés réguliers de la qualité de l'air, on mène des enquêtes pénales sur les incidents qui se sont produits dans le passé et pour le projet d'agrandissement, on veut s'assurer que la question de la qualité de l'air soit bien approfondie. »

Pendant la rencontre du Comité de vigilance, jeudi, plusieurs intervenants ont décrié le manque de transparence du Port de Québec et son attitude de « mauvais citoyen corporatif. »

Le ministre Heurtel n'a pas fait pas de commentaire à ce sujet. Il répète vouloir travailler en collaboration avec le Port de Québec pour ses projets d'agrandissement.

« Lorsque le Port de Québec a annoncé son projet d'agrandissement, on a dit qu'on allait prendre nos responsabilités et donner le mandat au BAPE d'étudier plusieurs questions reliées au projet d'agrandissement, notamment la question de la qualité de l'air. »

Le ministre Heurtel a dit plus tôt cette semaine poursuivre ses discussions avec le Port de Québec pour qu'il se soumette à un processus du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.