POLITIQUE
12/06/2015 04:52 EDT | Actualisé 12/06/2015 04:53 EDT

Lobbyisme: les OBNL devront s'inscrire (VIDÉO)

MONTRÉAL _ Des groupes sociaux sonnent l'alarme face à un projet de loi que vient de déposer le ministre Jean-Marc Fournier, affirmant qu'il contraindra des soupes populaires, des clubs de lecture et des associations de patinage artistique à s'inscrire au registre des lobbyistes.

Quelques-uns de ces groupes ont rencontré la presse, vendredi à Montréal, après avoir pris connaissance du projet de loi qui vient d'être déposé par le ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques.

Selon leur interprétation, tout organisme sans but lucratif qui, pour financer ses activités ou obtenir une politique gouvernementale, cherchera à rencontrer un élu, un titulaire de charges publiques, devra s'inscrire au registre.

Selon eux, le projet de loi va beaucoup trop loin en associant les véritables lobbyistes qui travaillent pour des entreprises qui veulent obtenir des contrats, une modification de zonage ou le changement d'un règlement, à des groupes qui ne font que défendre des femmes victimes de violence conjugale ou des consommateurs endettés.

Le projet de loi qui a été déposé vise à réformer la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme, qui impose déjà aux lobbyistes-conseils, aux lobbyistes d'entreprises et d'organisations de s'inscrire au registre, puisqu'ils peuvent chercher à rencontrer des élus, des titulaires de charges publiques pour tenter de faire modifier des lois, des règlements ou obtenir un contrat.

Présent à la rencontre de presse, le Regroupement des aidants naturels ne comprend pas pourquoi on l'associe à des lobbyistes d'entreprises pétrolières ou pharmaceutiques. Il en est de même pour les maisons d'hébergement pour femmes et les groupes de défense des consommateurs.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 11 controverses du gouvernement Couillard Voyez les images