Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les évadés de l'État de New York ont eu l'aide d'une employée

Une couturière travaillant dans la prison de Dannemora, dans l'État de New York, a fourni le matériel aux deux prisonniers qui se sont évadés de façon spectaculaire en fin de semaine dernière et qui sont toujours en cavale, selon les autorités.

Joyce Mitchell, a « fourni de l'équipement ou des outils » ayant permis aux deux fugitifs, David Sweat et Richard Matt, considérés comme extrêmement dangereux, de s'évader de la prison, a affirmé le procureur du comté de Clinton, Andrew Wylie, dans des propos rapportés vendredi par la chaîne CNN.

L'employée de 51 ans était citée par les médias américains depuis le début de l'enquête sur l'évasion comme possible complice des deux hommes, car elle serait tombée amoureuse de l'un d'eux.

Selon les autorités, les deux meurtriers ont eu recours à de puissants outils électriques pour percer des ouvertures dans des murs et de gros tuyaux d'acier afin de s'enfuir du Centre correctionnel Clinton, à environ 30 km de la frontière canadienne. Leur disparition a été constatée le samedi 6 juin en matinée.

La femme leur aurait fourni des lames de scie et des forets ainsi que deux paires de lunettes protectrices munies de lampes, selon des sources policières citées par CNN.

Toujours selon les médias américains, Joyce Mitchell planifiait de récupérer les deux meurtriers en voiture après leur évasion, mais elle aurait changé d'avis et se serait plutôt rendue à l'hôpital en état de panique dans la nuit du 5 au 6 juin.

Quelque 500 agents des corps policiers locaux et fédéral, ainsi que des gardes forestiers et des officiers pénitentiaires fouillent la région du nord-est de l'État de New York à la recherche des évadés qui en sont à leur septième jour de fuite.

Les autorités continuent aussi d'interroger d'autres employés de la prison.

Pour une deuxième journée consécutive vendredi, les écoles de la région sont fermées afin de faciliter l'opération policière.

Jeudi, les autorités avaient des raisons de croire que les deux hommes auraient pu essayer de se rendre dans l'État voisin du Vermont, dans la région du lac Champlain.

Une récompense de 100 000 $ américains est offerte pour toute information menant à la capture des deux meurtriers. Plus tôt cette semaine, les autorités ont laissé savoir que les détenus pourraient se trouver dans un autre État ou même au Canada.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a avisé ses agents en poste dans les détachements près de la frontière de garder l'oeil ouvert.

David Sweat, 34 ans, purgeait une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir tué un shérif adjoint en 2002. Richard Matt, 48 ans, a été condamné à au moins 25 ans de prison pour avoir enlevé, tué et démembré son ancien patron en 1997.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.