Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le projet pétrolier Hébron sur la bonne voie

La construction de la plateforme pétrolière Hébron, à Terre-Neuve, se poursuit selon l'échéancier prévu. Si les promoteurs gardent le cap, l'extraction de pétrole commencera en 2017.

Le projet a de quoi faire tourner les têtes, particulièrement par sa complexité. La plateforme de forage Hébron est un casse-tête de 14 milliards de dollars.

« Notre chantier est unique », se réjouit Geoff Parker, chef de projet.

Hébron sera la quatrième plateforme de forage au large de Terre-Neuve. Les travaux ont commencé en 2011. Il y a eu la construction de la structure en cale sèche, puis immergée, les travailleurs la déplacent en eau profonde pour poursuivre les travaux.

Geoff Parker explique qu'à l'heure actuelle, la plateforme fait 70 mètres de hauteur, dont 50 se retrouvent sous l'eau. Il ajoute qu'à la fin des travaux, la hauteur totale sera de 120 mètres.

Derrière d'immenses portes de garage, que seules celles de la NASA surpassent par leur taille, on s'affaire à construire les résidences des travailleurs. Ces structures seront sur la surface de la plateforme.

Geoff Parker précise que l'on travaille sur plusieurs aspects à la fois, comme l'assemblage des réservoirs de stockage et la stabilité de la structure.

Pour ce faire, 50 000 mètres cubes de béton donnent du poids à la structure. Les ouvriers n'en manqueront pas. La cimenterie est située juste à côté.

Ce projet, le plus coûteux de l'histoire de la province, sera terminé en 2017. La première goutte de pétrole extraite par la plateforme devrait apparaître au courant de la même année.

D'après un reportage de Philippe Grenier

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.