Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Chine est en émoi après le suicide de quatre frères et soeurs

PÉKIN, Chine - La Chine est en émoi après le suicide de quatre frères et soeurs qui avaient été abandonnés par leurs parents dans une des régions les plus pauvres du pays.Les quatre jeunes — un adolescent et ses trois soeurs plus jeunes — étaient âgés de 5 à 13 ans. Ils se sont apparemment enlevés la vie en buvant des pesticides liquides. Le plus vieux a laissé derrière une note dans laquelle il affirme que le geste était planifié de longue date.Leurs corps ont été retrouvés mercredi dans le village de Tiankian, dans la province pauvre du Guizhou.Le gouvernement du district de Qixingguan a annoncé vendredi que deux chefs locaux ont été limogés et trois autres dirigeants — dont le responsable de l'éducation — suspendus.Le premier ministre chinois Li Keqiang a demandé aux gouvernements locaux d'être plus actifs quand vient le temps d'offrir de l'aide à ceux qui en ont besoin. Il a aussi demandé que de telles tragédies ne se reproduisent plus.L'affaire suscite de nouvelles inquiétudes concernant les dizaines de millions d'enfants chinois qui sont abandonnés dans des villages ruraux par des parents partis chercher de meilleurs emplois dans les grandes villes.Les médias locaux rapportent que le père des quatre enfants avait quitté le village en mars pour chercher du travail et que leur mère était absente depuis un moment. Le père semblait toutefois envoyer de l'argent à ses enfants, puisque les autorités ont retrouvé une carte bancaire qui contenait encore 600 $ US.Des villageois ont raconté à la presse que les enfants souffraient possiblement de problèmes psychologiques en raison de l'absence prolongée de leurs parents. Les médias rapportent que les enfants ne fréquentaient pas l'école, qu'ils étaient solitaires et qu'ils refusaient d'ouvrir la porte aux intervenants venus les visiter.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.