Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Crise forestière sur la Côte-Nord : Résolu et Rémabec lancent un ultimatum

Devant la crise forestière qui perdure sur la Côte-Nord, les entreprises Produits forestiers Résolu et Rémabec lancent un ultimatum au gouvernement Couillard. Elles menacent de suspendre leurs activités dès le 22 juin si des mesures ne sont pas prises d'ici la semaine prochaine pour trouver une solution.

Les élus de la Côte-Nord lancent un cri du cœur et demandent l'intervention du premier ministre Philippe Couillard pour dénouer l'impasse.

« Rien de significatif n'a été mis en place pour résoudre la crise qui perdure », se désole la présidente de l'Assemblée des MRC de la Côte-Nord, Micheline Anctil.

Selon les élus et les différents intervenants du milieu, la crise forestière s'explique par un coût de la fibre trop élevé jumelé à une qualité de la fibre moindre que les autres régions forestières.

L'infestation de la tordeuse des bourgeons de l'épinette, qui touche plus de 3 millions d'hectares sur la Côte-Nord depuis 2006, est également en cause.

Sur la Côte-Nord, l'industrie forestière représente des retombées économiques de l'ordre de 300 millions de dollars, selon les élus, ainsi que 1700 emplois directs et 2720 indirects.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.