POLITIQUE
11/06/2015 11:02 EDT | Actualisé 11/06/2015 11:02 EDT

La députée Christine Moore s'excuse pour un écart de langage à la Chambre des (VIDÉO)

La députée d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, a dû s'excuser à la Chambre des communes mercredi. Alors qu'elle s'insurgeait contre le 100e bâillon imposé par le gouvernement conservateur, la néo-démocrate a lancé un juron dont l'utilisation est proscrite en chambre.

« J'espère simplement que les Canadiens vont se rappeler de ce 100e bâillon-là et qu'ils vont les "crisser" dehors pour au moins 100 ans. »

— Christine Moore

Christine Moore dénonçait la cession des débats sur le projet de loi C-59 lorsqu'elle a conclu en souhaitant que les Canadiens ne réélisent pas un gouvernement conservateur aux prochaines élections.

Mme Moore s'est ensuite excusée.

« Lorsque, dans mon intervention, j'ai utilisé un langage qui n'était pas parlementaire, dans la dernière phrase, ce que j'aurais dû dire c'est : "J'espère qu'ils vont les mettre à la porte pour les 100 prochaines années". »

— Christine Moore

Le président de la Chambre des communes a ensuite remercié Christine Moore pour sa « clarification », ce qui a soulevé plusieurs rires dans la salle.

Jointe au téléphone, Mme Moore est revenue sur les circonstances de son écart de langage. « Le président ne s'était même pas rendu compte que j'avais utilisé un langage inapproprié, mais je trouvais ça pas correct de laisser ça comme ça, alors j'ai choisi de le corriger, tout simplement », explique-t-elle.

La députée néo-démocrate a réitéré ses excuses du même souffle. « S'il y en a qui ont pu être fâchés du langage, je leur présente mes excuses », a-t-elle dit.