NOUVELLES
09/06/2015 04:54 EDT | Actualisé 09/06/2015 06:26 EDT

Jeff Fillion s'en prend à Raif Badawi

Courtoisie NRJ

QUÉBEC - Le champion des radios poubelles de Québec est de retour. L'animateur Jeff Fillion s'en est pris mardi au blogueur Raïf Badawi, condamné à recevoir mille coups de fouet en Arabie saoudite pour avoir défendu la liberté d'expression.

«Le retour de Gilles Duceppe... ça fait triper RDI. Ça va peut-être les faire débander de… comment il s’appelle, Badoui? Badioui? Raif Badawi. [...] Enwoueille des coups de fouet, we don’t care. C’est-tu un Canadien? Pourquoi on s’occupe de ça? [...] Il est allé dans une place où aller challenger le pouvoir, pis le système, pis la religion, c’est peut-être pas une bonne idée», a-t-il déclaré mardi matin au cours de son émission sur les ondes du 98,9 NRJ à Québec.

«Il s'est mis dans marde, qu'il s'en sorte lui-même», a-t-il ajouté.

La Cour suprême d'Arabie saoudite a confirmé dimanche la condamnation de Raif Badawi à dix ans de prison et mille coups de fouet pour avoir, selon le régime, insulté l'Islam et la famille royale sur son blogue. Il avait dénoncé la place de la religion dans la société saoudienne. Sa femme, Ensaf Haidar, et ses enfants sont réfugiés au Québec.

Pour écouter l'intervention complète de Jeff Fillion, cliquez ici.

Du côté de la direction de la station, on ne compte pas demander à Jeff Fillion de retirer ses propos. «Je ne crois pas que ce sont des propos qui appellent à des excuses», dit Patrick Côté, directeur général de Bell Média pour le marché de Québec. Il souligne que l'animateur n'a pas tenu de propos haineux.

Patrick Côté précise toutefois que la compagnie Bell Média, propriétaire du réseau NRJ, n'endosse pas les propos exprimés par ses animateurs.

«On s'attendait, en allant chercher Jeff, à ce qu'il fasse de la radio controversée; qu'il ait ses propres opinions, des opinions qui sont tranchées», souligne-t-il.

Ce n'est pas la première fois que l'animateur tient des propos controversés depuis son retour en ondes. «La Gaspésie, s'ils n'ont pas de jobs, soit qu'ils déménagent ou ben ils crèveront, c'est-tu assez clair?», avait-il dit en mars dernier.

Jeff Fillion a fait l'objet de nombreuses poursuites judiciaires au début des années 2000 pour ses commentaires sur les ondes de CHOI Radio X. Il était la figure de proue d'une époque qualifiée de «radios poubelles» dans la région de la Capitale-Nationale.

À son retour après neuf années loin des micros, il avait promis d'être plus sage.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 10 choses que vous ne savez pas sur Québec Voyez les images