DIVERTISSEMENT
07/06/2015 07:17 EDT | Actualisé 07/06/2015 07:18 EDT

«Les 400 coups»: bilan d'une saison survoltée

Courtoisie TVA

Philippe Bond et ses 400 coups nous ont procuré plusieurs moments de franche rigolade ce printemps à TVA en actualisant le concept de caméras cachées et en concoctant des tours pendables à quelques-unes de nos personnalités préférées.

Lundi, la première saison s’achèvera avec une édition all stars dans laquelle Mario Tessier surprendra son amie Annie Brocoli. Patrick Bruel et Maripier Morin tenteront de s’extirper d’un ascenseur en panne et Philippe Laprise et sa fille, Mikaelle, useront d’un drôle de stratagème pour se tirer d’affaire après un vol à l’étalage, devant grand-maman.

Nous avons demandé à l’animateur, Philippe Bond, de dresser le bilan de son expérience à la barre des 400 coups en quelques questions.

Quel tour a nécessité la plus grosse somme de travail?

«Il y en a eu plusieurs, mais celui avec le frère d’Anne Casabonne a demandé beaucoup de préparation technique. Pour faire jouer le piano tout seul, créer la projection du fantôme dans la vitre, etc.»

Quel tour t’a le plus fait rire?

«Voir Isabelle Racicot courir dans le bois en voyant la torche humaine m’a fait pleurer!»

As-tu eu peur pendant le tournage d’un des tours?

«Le coup avec Anne Casabonne où elle piégeait Debbie Lynch-White. À un certain moment, à mi-chemin dans le piège, Debbie commençait à se douter de quelque chose, mais Anne, en bonne comédienne, a changé complètement le gag et s’est mise à pleurer. Le coup a finalement fonctionné et Debbie n’y a vu que du feu.»

As-tu failli te trahir, vendre la mèche, perdre ton sérieux pendant l’un des tours?

Avec Charles Lafortune, on piégeait Patrice Bélanger, et j’ai failli éclater de rire à deux ou trois reprises quand j’ai vu sa réaction. Je me retournais sur moi-même pour rire dans mon collet de manteau!»

Quel artiste-complice t’a le plus impressionné?

«Jean-François Mercier m’a beaucoup impressionné par son jeu et son professionnalisme. Il était vraiment intense et concentré.»

Aimerais-tu renouveler l’expérience des 400 coups avec un artiste en particulier, qui a participé à la première saison?

«Je dois répondre Anne Casabonne, qui a été mon coup de cœur de la saison.»

Qui seraient tes invités de rêve pour la deuxième saison des 400 coups?

«Michel Therrien. J’aimerais vraiment piéger un joueur des Canadiens ou un membre du personnel des entraîneurs.»

Lequel de tes personnages as-tu le plus aimé incarner pendant la saison et pourquoi?

«Le mafieux, avec Jean-Michel Anctil. Je suis un fan fini des films de gangsters, alors ça a été très jouissif pour moi.»

Les 400 coups était ta première émission du genre. Qu’as-tu appris pendant la production?

«Qu’il faut énormément de travail et de détails de précision pour que tout fonctionne bien.»

Globalement, qu’as-tu le plus apprécié de ton expérience aux 400 coups?

«Côtoyer tous ces artistes et travailler avec une équipe aussi professionnelle.»

Les 400 coups, lundi, 8 juin, 20h, à TVA.

Galerie photo «Les 400 coups» Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter