Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tentative de meurtre contre Malala: 8 hommes «condamnés» libérés en douce

Huit des dix hommes que la justice pakistanaise dit avoir condamnés en avril pour la tentative de meurtre contre la jeune Malala Yousafzai ont en fait été acquittés avant d'être libérés en douce dans les semaines qui ont suivi, révèle le Daily Mirror au terme d'une longue enquête.

La supercherie a été découverte par le journaliste Chris Hugues, qui a tenté pendant des semaines de découvrir où les 10 hommes avaient été emprisonnés au terme de ce procès tenu derrière des portes closes, comme cela est le cas pour tous les procès touchant le terrorisme au Pakistan.

«Seuls deux [hommes] ont été condamnés; les huit autres ont été acquittés», a déclaré le chef de la police de la vallée de Swat, Azaad Khan, au journaliste du Mirror. Un autre responsable de la police de Swat, Saleem Marwat, a aussi confirmé l'information à la BBC.

Le Haut-Commissariat du Pakistan à Londres a également confirmé aux deux médias que huit hommes ont été acquittés en raison d'un «manque de preuve».

En avril, un procureur de la Vallée de Swat, Sayed Naem, avait pourtant affirmé à Associated Press que «chaque militant avait écopé de 25 ans de prison» par un tribunal antiterroriste, pour meurtre et complot pour meurtre.

L'annonce avait créé une certaine surprise, puisque personne ne savait que le procès avait lieu. Les autorités pakistanaises avaient cependant annoncé en septembre dernier l'arrestation de 10 hommes en lien avec cette affaire, qui a eu des répercussions mondiales.

L'information selon laquelle 10 hommes ont été condamnés n'avait jamais été démentie par quiconque depuis. Le jugement de ce procès, qui a eu lieu à Paitham, dans la vallée de Swat, selon le Mirror, n'avait jamais été rendu public non plus.

La BBC dit avoir vu ce jugement pour une première fois vendredi. On y indique que les deux hommes qui ont été reconnus coupables sont ceux qui ont fait feu sur la jeune militante pour le droit à l'éducation des filles le 9 octobre 2012.

Ce jour-là, des hommes sont montés à bord d'un autobus qui ramenait la jeune femme chez elle après une journée à l'école. Ils ont demandé qui était Malala Yousafzai et lui ont tiré dessus.

La jeune femme, qui avait alors 14 ans et qui avait déjà acquis une grande notoriété pour son combat en faveur du droit des filles à une éducation, est demeurée inconsciente pendant plusieurs jours. Elle a été transférée à l'hôpital Queen Elisabeth de Birmingham, en Angleterre, pour y être traitée.

Elle a depuis récupéré et vit toujours à Birmingham, en raison des menaces de mort qui pèsent sur elle dans son pays d'origine. Son engagement, qui ne s'est jamais démenti malgré ce drame, lui a valu le Prix Nobel de la Paix l'an dernier.

INOLTRE SU HUFFPOST

La vie de Malala en images

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.